Mariage du prince William

08 février 2011 11:43; Act: 22.02.2011 15:25 Print

La robe de Kate, un secret qui fait jaser

Il est un secret bien gardé dans la famille royale de Grande-Bretagne: le nom du couturier qui réalisera la robe de mariée de Kate Middleton.

Voir le diaporama en grand »
par Christian Lacroix "Quelque chose de vieux: la jupe de style victorien. Quelque chose de neuf: le patchwork en top. Quelqeu chose d'emprunté: la voile de la reine. Quelque chose de rouge: parce que le rouge était la couleur du mariage jusuq'en 1900." par Karl Lagerfeld "Je vois ma robe avec quelque chose de très victorien" par Alberto Ferretti "Je pense à une silhouette fluide et des matières précieuses qui aideront kate à laisser une impression impérissable" par Mark Badgley "Sa beauté et sa grâce rendent tout look magnifique. J'ai pensé à des épaules dénudées" par Chris Benz "Kate apporte un nouvelle fraîcheur à la monarchie, une modernité que je représente par la prise de risque de la couleur" par Doo-ri Chung "J'ai voulu un look romantique" par Elizabeth Emmanuel "C'est complètement différent de la robe que j'avais dessinée pour Diana, très eighties" par Frida Giannini pour Gucci "J'ai imaginé des lignes propres, des formes douces et des touches classiques" par Jason Wu "J'adore l'idée de mélanger tradition et modernité" par Lela Rose "Les lignes de cette robe suivent le style de Kate, propre et élégant" par Lyn Devon "Un haut en dentelle sur une robe de bal en taffetas" par Angela Missoni "Utiliser des matières précieuses pour lui donner une image éternelle de grâce et d'élégance" par Monique Lhuillier "Un mariage royal doit être magique. La robe doit mélanger tradition et contemporain" par Vera Wang "Très poétique avec un haut traditionnel de dentelle et une très volumineuse jupe" par Nanette Lepore "Un patchwork de dentelle pour nous rappeler que c'est une princesse" par Nicole Miller "Il ne faut pas de froufrou. De l'élégance avec un twist de modernité. Sexy mais modeste" par Peter Copping pour Nina Ricci "Une robe légère comme une plume, avec dentelle et organza" par Rachel Roy "Une cascade destructurée et un très long voile" par Rebecca Taylor "Elégante et sophistiquée, comme le style de Kate." par Reem Acra "Kate a confiance en elle et en son style. J'ai pensé à une longue traîne et une ligne simple" par Tommy Hilfiger "Sa robe doit être un mélange de tradition de de beauté classique" par Tory Burch "Elle sera très belle dans une silhouette élégante faite de dentelle et de tulle" par Maria Grazia Chiuri and Pier Paolo Piccioli pour Valentino "Nous l'avons imaginée comme une nouvelle Venus de Boticelli"

Les couturiers ont imaginé la robe de mariée de Kate Middleton.

Sur ce sujet
Une faute?

La famille royale fait tout pour protéger son nom, gardé comme un secret d'Etat, mais les spéculations vont bon train dans la presse et dans les milieux de la mode sur l'identité du créateur choisi pour dessiner la robe que Kate Middleton arborera le jour de ses noces, le 29 avril.

«Il vaudrait mieux que les gens ne sachent pas qui c'est», explique la blogueuse Sasha Wilkins, alias «LibertyLondonGirl», grande spécialiste de la mode sur la toile. Car dès que son nom sera divulgué, «sa vie va se transformer en enfer».

Ce fut le cas, voici trente ans, pour David et Elizabeth Emmanuel, qui furent «littéralement harcelés» après l'annonce qu'ils avaient été choisis pour confectionner la tenue de la princesse Diana pour son mariage avec le prince Charles.

Les services du prince Charles et de ses deux enfants, Harry et William, le futur marié, gardent le silence le plus complet, faisant valoir que Kate Middleton, 29 ans, très impliquée dans les préparatifs de la cérémonie, veut maintenir le suspense jusqu'au bout.

Assiégé par les paparazzi

Faute d'information officielle, il a suffi qu'un journal dominical à sensation publie en janvier une photo de la mère et de la soeur de Kate Middleton sortant de sa boutique londonienne pour que le créateur Bruce Oldfield soit assiégé jour et nuit par les paparazzi.

Outre Oldfield, qui était l'un des créateurs favoris de Diana et qui a confectionné la robe de mariée de Rania de Jordanie, la presse évoque également une pléiade de créateurs - tous britanniques ou ayant pignon sur rue au Royaume-Uni - de John Galliano à Stella McCartney, en passant par Victoria Beckham.

Un inconnu choisi

Selon Sasha Wilkins cependant, il y a beaucoup de chances pour qu'«un inconnu du grand public soit choisi».

Mais comme il est hors de question de confier le vêtement le plus attendu de l'année à des mains inexpertes en confection nuptiale, les noms de Philippa Lepley, Jenny Packham, Amanda Wakeley ou Jasper Conran circulent également.

«Il faut de l'expérience pour concevoir un beau vêtement, qui reste impeccable de bout en bout de la journée du mariage, qui fasse beaucoup d'effet en photos et à la télévision et qui ne disparaisse pas dans la cathédrale de Westminster», explique à l'AFP Fiona McKenzie Johnston, collaboratrice du groupe Condé Nast International, spécialiste des magazines de luxe.

Une couleur classique

Mais les temps étant plus austères qu'en 1981, tout le monde s'accorde à penser que le modèle choisi par Kate Middleton sera plus simple que la robe de conte de fée ivoire, flanquée de manches bouffantes et de huit mètres de traîne, que portait Diana. D'autant que la promise est plus menue.

La couleur sera à n'en pas douter classique, blanche ou ivoire, pronostiquent les spécialistes. Et pour le tissu, c'est la soie naturelle, brodée à la main, qui emporte tous les suffrages, même s'il faut l'importer en raison de la fermeture en 2004 de la dernière fabrique britannique.

Un modèle à imiter

Une chose est sure: la robe, sitôt dévoilée, sera immédiatement imitée.

«Il sera intéressant de voir combien de temps cela prend. Ce sera une question de secondes», prédit Peta Hunt, directrice de mode de la revue You and Your Wedding, destinée aux futures mariées.

Le succès est quasi assuré si l'on en croit celui rencontré par la robe bleue griffée Issa que portait Kate le jour de l'annonce de ses fiançailles, un modèle immédiatement épuisé.

Et l'avenir de celle qui portera bientôt le nom de princesse Catherine paraît tout aussi assuré: ce sera, à en croire les spécialistes, une icône de la mode.

(afp)