Genève

02 mars 2011 12:01; Act: 02.03.2011 12:07 Print

«Il faut avoir fait l’amour dans une voiture»

Stress et sa femme Mélanie Winiger étaient tous deux au Salon de l’automobile mardi 1er mars 2011. Ils nous parlent de voiture et de sexe.

Interview de Stress au salon de l'auto 2011.
Sur ce sujet
Une faute?

«Sur la route, je suis un peu un con», nous avoue Stress depuis le stand de son sponsor, Mini. «Les gens disent que je conduis comme un homme, relativement vite, déclare pour sa part Mélanie, maquée avec Volvo. Et je lance souvent des gros mots. Stress? Il conduit aussi vite et jure souvent. Mais je trouve que je conduis un peu mieux parce que j’anticipe. Alors que lui regarde de mètre en mètre. On se bat toujours pour savoir qui va conduire.»

Le rappeur vaudois s’engage souvent pour l’écologie. N’est-ce pas contradictoire de le voir comme égérie d’une marque de voiture? «Il faut vivre avec son temps, dit-il. La mobilité fait partie de notre société. Il faut trouver des moyens de locomotion qui soient efficients et une petite voiture comme une Mini je trouve que ça va très bien.»

N’est-il pas frustré d’avoir un véhicule plus petit que celui de sa femme? «Tu sais ce qu’on dit sur les mecs qui ont une grosse voiture et leur pénis? C’est contre-proportionnel.» Ce que confirme la principale intéressée: «C’est ce que je dis aux gens. Quand ils me disent que mon mec a une petite voiture, c’est parce qu’il a déjà des autres trucs assez grands.»

Stress a-t-il déjà fait l’amour dans une voiture? «Oui mais c’était pas très confortable. En plus j’avais une toute petite voiture à l’époque. C’est un truc qu’il faut faire. Mais maintenant je suis vieux, c’est fini, je ne fais plus l’amour.» Et quand on demande à Mélanie, elle répond également par l’affirmative, sans vouloir dire avec qui c’était. «Ce n’était pas dans ma voiture et ce n’était pas très confortable», se contente-t-elle de déclarer…

L'interview de Mélanie Winiger

(atk/tpi/fab)