Rebecca Ferguson

29 novembre 2017 22:48; Act: 29.11.2017 22:48 Print

«Je n’ai jamais rêvé de devenir maman»

par Benjamin Blanc - L'actrice suédoise peine à concilier sa carrière et l’éducation de son fils. Elle essaie de l’amener sur les tournages.

storybild

Rebecca Ferguson joue dans le thriller «Le bonhomme de neige», sorti en salle mercredi 29 novembre. (Photo: AFP/Alain Jocard)

Sur ce sujet
Une faute?

L’actrice de 34 ans traque un serial killer dans le thriller «Le bonhomme de neige», au cinéma depuis mercredi 29 novembre 2017. Dans la vie, la jolie Rebecca Ferguson jongle avec difficulté entre sa carrière et son rôle de maman. Rencontre avec une comédienne suédoise tonique.

Comment avez-vous vécu ce tournage à Oslo, où il faisait - 20 degrés?

Je n’étais pas gelée, peut-être parce que je vis en Suède et nous sommes habitués au froid. En plus, c’est du froid de luxe, non? Je suis une actrice, donc on me fournit des sous-vêtements fantastiques et bien chauds. Et quand je grelotte, on me demande: «Tu veux faire une pause? As-tu envie d’un chocolat chaud?» Je ne peux pas me plaindre!

Qu’avez-vous fait pendant votre temps libre?
Je vous jure que je ne suis pas allée skier (elle sourit). J’entends déjà mon agent me souffler: «Tu n’as pas le droit à cause de l’assurance!» Et pourtant, si, nous en avons fait, et même du snowboard. Mon fils était avec moi une bonne partie du temps. Et j’ai des amis là-haut, à Gaustablikk, où je vais presque tous les hivers.

Votre fils a 10 ans. Rêviez-­vous d’être maman depuis toute jeune?
Non, pas du tout! J’ai été élevée par une mère qui disait: «La planète est surpeuplée. Ne sois pas égoïste, n’aie pas d’enfants! On devrait déjà s’occuper des gens sur Terre.» Pourtant, l’arrivée de mon fils a été une expérience géniale. Mais je trouve qu’on glorifie trop ce genre de choses. Si tu as la chance de pouvoir avoir un gosse, fais-le. Si tu ne peux pas, ce n’était pas ton destin.

Comment conciliez-vous votre carrière et l’éducation de votre fils?
C’est très dur. Chaque décision professionnelle que je prends est basée sur lui. Je me demande toujours si c’est jouable en prenant en considération l’agenda de son père, dont je suis séparée, et le lieu du tournage. C’est un peu comme un puzzle. J’essaie d’emmener mon Isac partout avec moi, mais sans perturber sa routine.

Regardez la bande-annonce du film «Le bonhomme de neige»:

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Totore1 le 29.11.2017 23:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    maman

    Passionnant, moi non plus !

  • Mil le 29.11.2017 23:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas célèbre

    Moi jai toujours rêvé dêtre maman...

  • Gigi le 30.11.2017 00:33 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo

    Bravo pour sa sagesse... et celle de sa maman. Je trouve aussi que la démographie est en train de bousiller notre planète. Avoir des enfants est un privilège, ne pas en avoir, est sage.

Les derniers commentaires

  • Truth le 30.11.2017 17:12 Report dénoncer ce commentaire

    Cruelle réflexion

    En principe toute femme rêve d'être maman, mais donner la vie en ce monde donne beaucoup à réfléchir. Je suis un homme et je partage à 100% les soucis d'une future mère.

  • BleuPomme le 30.11.2017 12:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moi je

    Je n'ai jamais rêvé de toi.

  • jeff le 30.11.2017 08:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vie

    Mais quelle vie palpitante !

  • Jean-claude le 30.11.2017 07:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais c'est mère ou Maire

    Moi non plus je voulais pas être mère

  • Nikita le 30.11.2017 06:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ma vie

    A chacune ses désirs et envies !!! Je n aurais simplement pas pu passer à côté ... Et ça reste et restera mes raisons de vivre , et ma plus belle expérience...