Cindy Bruna

24 mars 2020 16:16; Act: 24.03.2020 16:16 Print

«Je ne me vois pas comme femme-objet»

par Ludovic Jaccard - Engagé pour la cause féminine, le top model français Cindy Bruna constate que le milieu du mannequinat est en train d'évoluer.

storybild

Cindy Bruna a défilé pour Victoria's Secret, ici en 2018. (Photo: AFP/Angela Weiss)

Sur ce sujet
Une faute?

Sollicitée par les plus grands stylistes, Cindy Bruna enchaîne défilés et contrats publicitaires des plus prestigieux. La Française de 25 ans, qui pensait devenir expert-comptable, a donc de quoi se réjouir dans sa carrière de top model. Cependant la jeune femme ne pense pas uniquement à poser devant les objectifs. Engagée contre les violences faites aux femmes, elle s'implique au sein d'une association depuis plusieurs années. «Les violences conjugales m'ont toujours révoltée, depuis l'enfance. Et dès l'âge de 15 ans, je me suis demandé comment agir. Alors, quand j'ai commencé à avoir une petite notoriété, j'ai contacté Solidarité Femmes, confie-t-elle dans «Libération». On connaît tous une voisine qui a subi ça, ou une amie d'une amie... Ce phénomène est d'une banalité horrible, touche tous les milieux, toutes les cultures, et ces violences sont multiples, physiques, psychologiques, économiques.»

Cindy a aussi défilé pour la marque Victoria's Secret, dont l'un des cadres avait été accusé de harcèlement sexuel envers des mannequins, en 2017 et 2018. Elle constate aujourd'hui que l'univers de la mode est en train de s'améliorer et que ce genre de comportement ne devrait plus avoir lieu. «Ils sont en train de tout changer, et c'est bien, dit-elle. Mais j'ai été très fière de faire ces shows, et ce n'est pas parce qu'on se bat pour les femmes qu'on ne peut pas défiler en maillot de bain. Je ne me vois pas comme femme-objet ou portemanteau pour autant. Le milieu du mannequinat est vraiment en train d'évoluer.»

Malgré le succès, Cindy garde la tête froide. Sa spiritualité l'aide beaucoup. Croyante et pratiquante, la belle va régulièrement à la messe et lit souvent la bible dont elle ne se sépare jamais. «On peut lire plein de bouquins de développement personnel, d'ailleurs je le fais et j'apprécie des gens comme Eckhart Tolle, mais tout figure déjà dans la bible, dit autrement», assure-t-elle.