Pamela Anderson

07 janvier 2016 11:18; Act: 07.01.2016 11:18 Print

«Je ne suis pas mieux qu'une vache»

par Ludovic Jaccard - L'ex-naïade d'«Alerte à Malibu» ne s'est jamais trouvée jolie, malgré son immense succès auprès des hommes.

storybild

L'actrice de 48 ans ne veut pas être considérée comme une bombe sexuelle. (Photo: Keystone/Yuri Kochetkov)

Une faute?

Celle qui a fait tourner toutes les têtes, avec son maillot de bain rouge dans la série des années 1990, «Alerte à Malibu», n'est pas aussi sûre de son physique que ça. Perçue comme une «bombe sexuelle» depuis ses débuts, Pamela Anderson n'est pas à l'aise avec cette qualification. «Appe­lez-moi comme vous voulez, mais j'aime bien le mot créa­ture. Il sous entend que sur Terre, nous sommes tous les mêmes, logés à la même enseigne. Je ne suis pas mieux qu'une vache ou qu'une poule», explique l'actrice dans «Paris Match».

Malgré tout, la blonde américano-canadienne de 48 ans se souvient avoir eu beaucoup de succès auprès des hommes quand elle a débarqué à Hollywood. «Des rock stars de tous poils m'ont pour­chas­sée. Cela aurait pu mal tour­ner, raconte l'ex-de Tommy Lee. Heureu­se­ment, j'ai eu mes enfants, ils m'ont sauvée de tout, notamment des drogues dures.»

L'ancienne playmate de «Playboy» est aussi consciente qu'elle doit en grande partie sa réussite à son physique de bimbo. «Ma poitrine a fait une brillante carrière, je n'ai fait que la suivre», ironise-t-elle. De plus, Pamela ne s'est «jamais trouvée jolie». «En revanche, je me suis toujours sentie et ressen­tie femme. Profon­dé­ment», conclut-elle.