Luke Evans

21 mars 2017 12:51; Act: 21.03.2017 16:46 Print

«Je pourrais jouer Hitler, mes fans m'adoreraient»

par Benjamin Blanc - Luke Evans incarne un méchant dans «La Belle et la Bête». Un personnage que de nombreux internautes préfèrent au héros du film. Ce qui n'étonne pas l'acteur...

storybild

La star de 37 ans a fait de nombreux petits boulots avant de connaître le succès. (Photo: AFP/Valerie Macon)

Une faute?

Le beau Gallois incarne le vaniteux Gaston dans le remake de «La Belle et la Bête», en salle le 22 mars 2017. Interview.

Vous incarnez le méchant dans ce film mais certains internautes vous préfèrent au héros. Bien joué!
Il s'agit probablement de mes fans. J'ai des followers incroyablement avides et loyaux. Je pourrais jouer Hitler et ils m'adoreraient! J'ai juste essayé d'insuffler un peu d'humanité à ce personnage. On ne peut pas le détester dès le début. Il a quelque chose de charmant, de ridicule et d'idiot. Et puis, il assure côté look!

Qu'est-ce qui vous a convaincu d'accepter ce rôle?
Je dois avouer que l'idée d'incarner Gaston ne m'avait jamais traversé l'esprit. Quand on m'a parlé du film, je n'étais pas très chaud. Je pensais qu'on donnerait ce rôle à un gros tas de muscles. Et puis, je me suis rendu compte que ce gars n'avait pas que des muscles, mais aussi une grande personnalité.

Avez-vous dû vous muscler à cette occasion?
Pas énormément, bizarrement. Cela dit, j'ai fait de la musculation parce que je me préparais pour un autre rôle que je n'ai finalement pas obtenu, ce qui m'a beaucoup agacé! J'essaie de rester en forme la plupart du temps. Après, je gagne ou perds du muscle selon les besoins de mon boulot.

Vous n'avez jamais dû devenir gros?
Non mais je pourrais sans problème. Je pourrais facilement devenir vraiment gros. J'adorerais ce challenge! Par contre, j'aurais de la peine à devenir très mince parce que je suis de forte carrure et j'ai 37 ans. A mon âge, il devient plus difficile de perdre du poids.

Vous est-il arrivé de douter de vous au cours de votre carrière?
Bien sûr, mais quand tu es acteur, tu dois adopter la stratégie de croire en toi et te motiver. Personne d'autre que toi ne peut te tirer du lit le matin pour aller au fitness et te convaincre que tu décrocheras un autre job pendant une période creuse. J'ai dû faire plein de petits boulots pour survivre mais je n’ai jamais pensé que c'était la fin.

Quels boulots par exemple?
J'ai été videur dans une boîte de nuit, j'ai chanté dans un groupe le mardi soir ou encore bossé pour une agence de relations publiques spécialisée dans les célébrités de troisième zone. Mon travail consistait à faire parler de ces people dans des magazines merdiques. Il m'est arrivé d’allumer la télé et de me demander pourquoi quelqu'un qui ne possédait pas mon talent avait décroché un superjob.


Regardez la bande-annonce de «La Belle et la Bête», dès le 22 mars 2017 au cinéma: