Wyatt Russell

19 novembre 2018 20:23; Act: 19.11.2018 20:23 Print

«Je suis blindé face aux critiques»

par Henry Arnaud - Wyatt Russell est né dans une famille d'acteurs célèbres. Il n'a toutefois pas peur des mauvaises langues qui le disent pistonné par ses pairs.

Sur ce sujet
Une faute?

Il est le fils de Kurt Russell et de Goldie Hawn et également le petit frère de Kate Hudson. Après une carrière de joueur de hockey à Vancouver, Wyatt Russell a décidé de suivre les traces familiales dans le showbiz. Il est le héros du film d'horreur «Overlord», qui sort ce mercredi sur grand écran.

Vous êtes né dans une famille d'artistes. Pourquoi avoir attendu d'avoir 24 ans pour devenir comédien?
Le hockey sur glace a toujours été ma passion et je ne serais probablement jamais devenu acteur si un accident de la hanche n'avait pas mis un terme à mes années de sportif professionnel. J'ai toujours vu Hollywood comme le métier de papa et de maman. Pas le mien.

Votre sœur, Kate Hudson, connaît tous les producteurs... Ne craignez-vous pas que l’on vous dise pistonné à cause de cela?
On peut me dire pistonné, je suis blindé face aux critiques par mes expériences dans les stades. Au hockey, on me sifflait en me disant de retourner à Hollywood si je ratais des buts. Et les fans scandaient «Russell, Russell» de joie si je marquais. Cela m'a aidé à me construire une carapace qui me met à l'abri des critiques ou des réflexions négatives.

Comment vous êtes vous retrouvé dans la peau du héros de «Overlord», imaginé par J.J. Abrams?
J.J est le génie des derniers films de «Star Wars». Donc s’il vous appelle pour vous proposer de tourner avec lui, vous dites «Oui Monsieur, bien sûr» (rires). Je pensais qu'il voulait un comédien peu connu pour que le spectateur croie davantage au personnage. Au-delà des scènes d'action, il y a un truc génial dans «Overlord», c'est que J.J a voulu à réduire au strict minimum l'utilisation des effets spéciaux pour donner justement une dimension de réalité à l'intrigue.

Peut-on dire que «Overlord» est une version de «Walking Dead » avec des nazis zombies?
J'accepte toutes les comparaisons si cela attire les gens vers les salles de cinéma (rires). J'incarne le Caporal Ford, leader d'une troupe de parachutistes américains durant la Seconde Guerre mondiale en France. Ces derniers se retrouvent face à des morts vivants issus d'une expérience macabre des nazis. Heureusement que je suis sportif, car c'est de loin le rôle le plus physique que j'ai connu.

A 32 ans, vous êtes également la star de votre première série TV, «Lodge 49», inédite en Suisse...
J'y incarne un surfeur paumé qui entre par hasard dans le bâtiment d'une loge fraternité, où se retrouvent de vieux personnages tous plus incroyables les uns que les autres. C'est hilarant et différent de tout ce qui existe à la télé.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lysa le 20.11.2018 02:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Russels family

    Cest de famille je vous encourage !

Les derniers commentaires

  • Lysa le 20.11.2018 02:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Russels family

    Cest de famille je vous encourage !