Shanna Kress

10 décembre 2019 16:11; Act: 10.12.2019 16:22 Print

«L'image que j'ai des mecs est catastrophique»

par Ludovic Jaccard - Shanna Kress a vécu des moments douloureux à cause de certains hommes qui lui ont laissé des marques indélébiles...

Sur ce sujet
Une faute?

Après quatre ans d'absence sur le petit écran, Shanna Kress fait son retour dans «La Villa des cœurs brisés 5», sur TFX. Installée depuis deux ans et demi à Miami pour faire carrière dans la musique, la starlette a eu besoin d'une pause pour revenir dans la téléréalité. «Je voulais montrer aux gens qui j'étais réellement: quelqu'un de très sensible», confie-t-elle au youtubeur Sam Zirah.

Malmenée durant sa jeunesse, la Française de 32 ans garde des blessures toujours ouvertes. Si son vrai prénom est Alicia, elle a choisi de se faire appeler Shanna devant les caméras. «J'ai tellement souffert en étant Alicia. J'étais trop gentille, comme un petit oiseau qui va se faire bouffer. Si je ne créais pas ce personnage, je n'allais pas m'en sortir dans la vie», explique-t-elle.

Shanna se souvient «de beaux-pères pas terribles» qui ne l'ont pas rassurée sur la gent masculine. En plus d'avoir été trompée par ses petits amis, Shanna a vécu une situation bien plus grave. «Quand j'avais 16 ans mon maître de stage a essayé de me faire des attouchements. Il me disait qu'il allait m'attraper et m'emmener dans une forêt. J'étais terrifiée», raconte-t-elle. En plus, son prof d'école ne l'a pas crue quand elle lui a demandé de l'aide. Et Shanna n'a jamais osé en parler à ses parents.

«Je panique souvent face à l'homme que j'ai en face de moi»

Ce traumatisme l'a profondément marquée. «L'image que j'ai des hommes est catastrophique», constate l'ex de Thibault Garcia. Du coup, quand elle commence une relation avec un garçon, Shanna n'hésite pas à lui parler de ses craintes. «Il faut qu'il comprenne que si parfois je vais péter un câble ou si je suis très jalouse, je ne le fais pas exprès», explique la jeune femme qui se dit victime de crises d'angoisse. «Je panique souvent face à l'homme que j'ai en face de moi parce que je me demande ce qu'il va encore me faire.»

Malgré tout, Shanna veut avancer dans la vie et devenir une «meilleure version d'elle-même». Elle encourage aussi les jeunes à parler à leur entourage s'ils sont victimes d'agressions de toutes sortes. «Il ne faut pas en avoir honte, ce n'est pas de notre faute à nous», précise-t-elle.