Hollywood

30 juillet 2018 08:58; Act: 30.07.2018 11:48 Print

«La Suisse est capitale dans ma vie»

par Henry Arnaud, Hollywood - A l'affiche de «Contrôle parental», Geraldine Viswanathan cartonne à Hollywood, mais la Bâloise n'oublie pas pour autant ses origines.

storybild

Constamment en voyage pour son métier, l'actrice Geraldine Viswanathan aimerait pouvoir revenir plus souvent en Suisse. (Photo: AFP/Christopher Polk)

Une faute?

«Contrôle parental» est la comédie d'ado qui a cartonné lors de sa sortie en Amérique et le film arrive enfin au cinéma en Suisse romande mercredi 1er août 2018. L'une des stars est Geraldine Viswanathan, 23 ans, une Suissesse de Bâle qui a répondu aux questions de «20 minutes» en exclu.


Vous êtes de nationalité suisse, mais née en Australie. Pourquoi?
Ma mère, Anja Raith, était une actrice qui a rencontré mon père à Londres alors qu'elle faisait carrière en Angleterre. Papa est un médecin d'origine indienne qui a obtenu un poste en Australie où je suis née avant que la famille revienne en Suisse quand j'étais bébé. Bref, je suis un vrai mélange et j'aime ça!

Quelle est l'importance de la Suisse dans votre vie?
Elle est capitale. Toute ma famille maternelle y habite encore. Mon grand-père, Bernard Raith, est un cinéaste de Klosters. C'est lui qui m'a donné l'amour du 7e art. Je suis très proche de mes cousines, Tabby et Timlyn, qui vivent à Biel-Benken. Nous faisons du cheval ensemble chaque fois que je suis à la maison.

Etes-vous souvent en Suisse ?
Pas aussi souvent que je le voudrais. Je viens de finir une série avec Daniel Radcliffe, «Miracle Workers». Je voyage constamment depuis des années pour mes tournages, mais la Suisse reste mon pays et Bâle ma ville.

Vous êtes la révélation de «Contrôle parental». Que dire de cette comédie?
C'est l'histoire de trois ados qui font un pacte pour perdre leur virginité le soir du gala de fin d'année d'études. Et cela devient un cauchemar pour leurs parents lorsqu'ils apprennent cela.

Aimeriez-vous tourner un film en Suisse?
Et comment ! Pourquoi pas «Contrôle parental 2» tourné en Suisse? Le premier film tourne autour de la grande fête de fin d'année scolaire que les Américains appellent la prom, mais on pourrait imaginer une suite où les jeunes partiraient en vacances avec leurs parents... et viendraient visiter notre pays. Ça serait trop cool.

Regardez la bande-annonce de «Contrôle parental», dès le 1er août au cinéma: