Lola Dubini

30 septembre 2018 22:31; Act: 30.09.2018 22:31 Print

«Mes abonnés m'ont donné confiance en moi»

par Julienne Farine - Depuis qu'elle a lancé sa chaîne YouTube, Lola Dubini a pris conscience qu'elle avait le droit d'avoir un avis.

Sur ce sujet
Une faute?

Ce n'est pas parce qu'on a plus de 500'000 abonnés sur YouTube, des centaines de milliers de vues par vidéo et des fans dans tout le monde francophone grâce à sa voix et son humour qu'on est forcément une personne sûre de soi. Lola Dubini, 24 ans, en est le parfait exemple.

La jeune youtubeuse, présente au Royaume du web, à Genève, les 28, 29 et 30 septembre 2018, a confié que sous ses airs de nana rigolote qui se fiche du regard des autres, elle avait parfois du mal à avoir confiance en elle. Elle ne cherche cependant pas l'approbation de tous quand elle crée une vidéo et la partage. «Je ne souhaite pas faire l'unanimité, je partage simplement des choses comme je pourrais le faire avec mes soeurs ou avec mes potes», explique-t-elle.

D'ailleurs, Lola en est certaine: les abonnés à sa chaîne YouTube pourraient tout à fait être ses amis et ils jouent un rôle très important dans sa vie. «Ils m'ont donné confiance en moi et montré qu'il était possible que j'aie un avis sur les choses. En me parlant de leurs expériences, ils m'ont aussi fait prendre conscience que j'avais subi du harcèlement scolaire. Ils m'ont aidée et j'espère qu'ils s'en rendent compte», confie la jeune femme.

Dans une de ses vidéos, la youtubeuse a abordé le sujet du harcèlement scolaire et elle estime qu'il est de son devoir de sensibiliser les gens à ce problème auquel elle a dû faire face quand elle était adolescente: «C'était essentiel pour moi de montrer que c'est quelque chose de provisoire, qu'il faut essayer de se projeter plus loin, de se dire qu'on est capable de faire d'autres choses. Le message que je veux faire passer, c'est qu'on peut transformer cette mauvaise énergie en un truc porteur.» Pour elle, cela est passé par la musique. C'est grâce à la chanson qu'elle s'en est sortie.

Quant aux critiques, inévitables quand on est un personnage public et qu'on aborde des sujets intimes en vidéo, Lola Dubini estime qu'elle est plutôt épargnée. «On me parle uniquement de mon physique et pas du fait que je suis une femme», indique-t-elle. Par rapport à certaines de ses copines qui se font traiter de putes et auxquelles des gens souhaitent le cancer, entre autres joyeusetés, «je me sens presque privilégiée dans mes trolls», assure-t-elle dans un grand éclat de rire.