America Ferrera

14 février 2019 07:08; Act: 26.02.2019 13:41 Print

«Mon personnage est un exemple»

par Henry Arnaud - Le dernier film de la saga «Dragons» marque un tournant dans la vie d'America Ferrera, qui est devenue mère il y a quelques mois.

Sur ce sujet
Une faute?

Avec le film «Dragons 3: le monde caché», l'actrice America Ferrera marque la fin d'une trilogie à succès. «20 minutes» l'a rencontrée en exclusivité au cœur des studios Dreamworks à Los Angeles.

Vous prêtez votre voix à Astrid, l’héroïne de la saga, depuis 12 ans... Comment avez-vous vécu son évolution?
Astrid est un exemple pour plusieurs générations. D'abord elle n'existait pas sous cette forme dans les livres «Dragons», qui ont inspiré les films. Les producteurs et réalisateurs de la trilogie ont compris l'importance de créer une fille courageuse et forte. J'ai reçu de nombreux messages de jeunes femmes qui m'ont dit avoir grandi avec la trilogie «Dragons» et pris confiance en elles grâce à mon personnage.

Vous avez un fils de huit mois. Lui avez-vous offert des peluches en forme de dragon?
Oui. La chambre de Sebastian est pleine de dragons. C'est un petit chanceux. Un jour, il comprendra pourquoi il en a autant. Mais je tiens à partager tout ce qu'il reçoit avec ses cousins et mes amis qui ont aussi des enfants. Je ne pense pas que mon bébé ait vraiment besoin de centaines de peluches autour de son lit. En revanche, je vais attendre avant de lui montrer un extrait du film. Je ne veux pas qu'il soit perturbé en entendant la voix de sa maman sortir de la télé.

Votre mari est acteur et réalisateur. Votre fils réalise-t-il déjà que ses parents sont des artistes?
Je ne pense pas. Mais mon mari (ndlr: Ryan Piers Williams) et moi avons d'excellents dons pour raconter des histoires et nous faisons cela tous les soirs. J'adore le conte «Goodnight Moon».

Qu'est-ce que cela a changé de devenir maman à 34 ans?
J'ai eu la chance de pouvoir organiser ma carrière autour de ma grossesse. C'est un luxe pour beaucoup de filles. Un nouveau chapitre de mon existence s'est ouvert et je dois avouer que je suis plus amoureuse de la vie que je ne l'ai jamais été. Je suis à la fois terrorisée de l'avenir et pleine d'amour pour ma famille.