«Megxit»

21 janvier 2020 16:21; Act: 22.01.2020 08:37 Print

«Regardez bien la tête de Camilla quand elle répond»

Interrogée sur le départ de Meghan et Harry au Canada, l'épouse du prince Charles, prise de court, a semblé hésiter avant de répondre.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que la famille royale est sens dessus dessous depuis l'annonce du «Mexgit», l'épouse du prince Charles reste, comme à son habitude, très discrète. Si les tabloïds britanniques croient savoir que le père de William et Harry est effondré par cette histoire, on en sait peu sur les états d'âme de Camilla. Une vidéo publiée lundi sur les réseaux sociaux a cependant beaucoup fait parler les internautes.

La duchesse de Cornouailles sortait d'une visite dans un centre de soins palliatifs de Swindon quand un journaliste l'a alpaguée: «Est-ce que Harry et Meghan vont vous manquer?» lui a-t-il lancé. Visiblement prise de court, l'épouse du prince Charles a semblé hésiter quelques secondes avant de lancer un «bien sûr!» peu convaincu. «Regardez bien le visage de Camilla quand elle répond à la question», a commenté sur Twitter Chris Ship, le journaliste qui s'est adressé à la duchesse de Cornouailles.

Harry est arrivé au Canada

De son côté, le prince Harry est arrivé au Canada, où il va retrouver son épouse et leur fils. Moins de deux semaines après avoir mis en émoi la famille royale et deux jours après l'accord annoncé par la reine Elizabeth II, le prince de 35 ans a débarqué à Vancouver, bonnet sur la tête et sac négligemment jeté sur l'épaule, selon les images publiées par le «Daily Mail».


Il a ensuite rejoint par un autre vol l'île de Vancouver, face à la métropole de la côte pacifique, où l'attendaient Meghan et Archie dans la maison qu'ils occupent depuis plusieurs semaines et où la famille princière a passé les fêtes de fin d'année. La chaîne Sky News l'a montré s'engouffrant dans une berline grise l'attendant sur le tarmac, qui est ensuite partie sous escorte policière.

Il retrouve sa femme Meghan, 38 ans, qui était retournée au Canada dès le lendemain de l'annonce de la mise en retrait du couple et qui y était apparue depuis visitant des associations. Leur fils Archie, 8 mois, y était resté. Le duc de Sussex a quitté son pays après une journée bien remplie en obligations royales. Harry a fait une longue apparition à Londres, à un sommet consacré aux investissements britanniques en Afrique, où il s'est notamment entretenu en privé avec le Premier ministre Boris Johnson.

Son départ marque une première étape de «la vie plus indépendante», dont la reine Elizabeth II a dit «soutenir» le désir en annonçant samedi par communiqué un accord avec son petit-fils, sixième dans l'ordre de sa succession, et l'ex-actrice américaine.

La rupture, effective formellement au printemps, sera plus franche qu'espérée puisque le duc et la duchesse de Sussex ne seront plus des «membres actifs» de la famille royale. Ils ne pourront plus se prévaloir de leur titre d'altesse royale, bien qu'ils le conservent, ni représenter officiellement la souveraine de 93 ans. Le prince va devoir notamment renoncer à ses fonctions militaires, auxquelles il était attaché.

Futurs contrats?

Harry et Meghan, qui bénéficient d'une image de célébrités royales glamour, ne devraient pas manquer de propositions pour des contrats commerciaux, pour des apparitions dans des galas, écrire des livres ou travailler dans le milieu du cinéma, où l'ex-actrice est très connectée. Ils devront cependant continuer de respecter les «valeurs» de la monarchie dans leurs activités.

Au moment où la presse s'interroge sur leurs futurs contrats, le «Daily Mail» révèle mardi que le cousin d'Harry, Peter Phillips, apparaît dans une publicité pour du lait à la télévision chinoise. Le fils de la princesse Anne, deuxième fille d'Elizabeth II, y est présenté dans un décor de château très anglais comme «membre de la famille royale britannique», verre de lait, avec à côté un plateau de «scones», pâtisserie britannique traditionnelle.

(joc/afp)