France

05 décembre 2019 19:36; Act: 05.12.2019 19:36 Print

«Sale Arabe»: Hafsia Herzi condamnée

L'actrice française a été reconnue coupable d'injure non publique à caractère racial. Elle avait insulté un chauffeur chargé de la véhiculer.

storybild

Hafsia Herzi ne veut pas en rester là. Son avocat va faire appel. (Photo: AFP/Loic Venance)

Sur ce sujet
Une faute?

Ce n'est pas parce que l'on est soi-même d'origine maghrébine que l'on peut traiter quelqu'un de «sale Arabe». C'est, en substance, ce qu'a indiqué la cour d'appel de Paris en condamnant Hafsia Herzi, 32 ans, pour injure non publique à caractère racial, rapporte «Le Point».

En 2017, l'actrice française dont la mère est algérienne et le père tunisien, avait insulté un chauffeur de VTC par SMS après qu'il avait refusé de l'emmener en banlieue parisienne alors qu'il avait été appelé pour la conduire chez elle, à Paris. L'homme avait porté plainte contre la comédienne quelques jours plus tard.

En première instance, Hafsia Herzi avait été relaxée, mais le parquet avait fait appel. C'est donc la cour d'appel de Paris qui a condamné l'actrice à une amende de 500 euros au titre de préjudice moral et à une amende de 800 euros avec sursis, a appris «Le Point». Si celle qui a obtenu le César du Meilleur espoir féminin en 2008 pour son rôle dans «La graine et le mulet» a reconnu avoir insulté le chauffeur, elle a affirmé que ce dernier avait saisi la justice pour se faire de l'argent.

Son avocat a indiqué qu'il allait se pourvoir en cassation. Selon lui, «l'expression «sale Arabe» entre deux Arabes ou deux personnes ayant des origines maghrébines a une signification ironique». Il n'a pas été suivi par la cour qui a soutenu que «le terme «sale Arabe» caractérise un propos outrageant, peu importe que l'auteur du propos ait eu les mêmes origines que le destinataire (...). De plus, ni l'humour ni le second degré ne ressortent des échanges conflictuels entre les protagonistes».

(jfa)