Piers Morgan à Meghan

09 juillet 2019 15:05; Act: 09.07.2019 15:05 Print

«Si tu veux de l'intimité, retourne en Amérique!»

Le journaliste britannique Piers Morgan s'est emporté contre la duchesse de Sussex après avoir appris qu'elle refusait qu'on la prenne en photo à Wimbledon.

Sur ce sujet
Une faute?

Le 4 juillet 2019, Meghan Markle est venue soutenir son amie Serena Williams au tournoi de tennis de Wimbledon. La duchesse de Sussex, accompagnée de deux copines, a assisté au match de l'Américaine contre la Slovène Kaja Juvan.

Si les photographes des agences présents ont pu mitrailler la femme du prince Harry, les anonymes ont à peine eu le temps de dégainer leur smartphone qu'ils se sont vu interdire de prendre des photos de l'ancienne actrice. Comme le rapporte la journaliste Sally Jones dans le «Telegraph», les gardes du corps de la duchesse ont empêché le public de garder un souvenir de la présence de leur patronne à Wimbledon, déclarant qu'elle était là à titre privé.

Cette manière de faire n'a pas du tout, mais alors pas du tout, plu à Piers Morgan. Le journaliste a dit tout le mal qu'il pensait de Meghan dans l'émission «Good Morning Britain», qu'il coprésente. «Si vous allez à Wimbledon gratuitement dans la loge royale, les meilleures places possibles, et que vous prenez vos deux meilleures copines avec vous, vous êtes un personnage public. Si tu veux de l'intimité, retourne en Amérique et vis de manière privée», s'est emporté le Britannique.

Très remonté, il en a rajouté une couche à propos de la manière dont Meghan et Harry protègent leur vie privée: «C'est franchement hypocrite, ce ne sont pas des personnes privées. Ce sont la duchesse et le duc de Sussex. On doit payer pour leur maison, on a le droit de prendre des photos.»

Un jour avant que Meghan ne se rende à Wimbledon, le palais de Buckingham avait annoncé que le baptême d'Archie, le fils de Meghan et de Harry, aurait lieu dans l'intimité. Un choix qui avait déjà agacé plus d'un sujet de sa Majesté.

(jfa)