Coronavirus

21 mars 2020 19:01; Act: 21.03.2020 20:36 Print

50 Cent fait malgré tout la fête dans un strip club

La star du rap a donné le mauvais exemple à ses fans en faisant la fête dans une boîte de strip-tease new-yorkaise sans respecter les consignes de sécurité malgré la progression du coronavirus.

Sur ce sujet
Une faute?

Samedi 14 mars au soir, le hit-maker d'In Da Club s'est rendu au Starlet's Gentlemen's club de Woodside à New York, où il a généreusement lancé des billets d'un dollar sur les danseuses sur scène, comme l’indique les vidéos publiées par TMZ. Et ce, bien que le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) eut exhorté les gens à se tenir à l'écart des rassemblements publics.

Alors que 50 Cent, de son vrai nom Curtis James Jackson III, ne portait ni masque ni gants dans l'établissement, il n'a pas laissé la peur de contracter Covid-19 l'empêcher de s'amuser – et dans les images obtenues par TMZ, on l'a vu s'amuser comme jamais lorsque le DJ a commencé à jouer les morceaux de son répertoire.

Etablissements fermés

Lundi, le maire de New York, Bill de Blasio, a ordonné aux restaurants, bars et cafés de ne vendre que des aliments à emporter ou à livrer, alors que la ville se bat pour stopper la propagation de Covid-19. Il a également ordonné la fermeture des boîtes de nuit, des cinémas, des théâtres et des salles de concert. Des mesures de précaution similaires ont également été mises en œuvre en Californie, dans l'Illinois, dans l'Ohio, dans le Massachusetts et à Washington.

Ces fermetures interviennent après que les programmes de fin de soirée de la Grosse Pomme, notamment «The Tonight Show» avec Jimmy Fallon, «Late Night» avec Seth Meyers et «The Wendy Williams Show», ont été stoppés la semaine dernière, les spectacles de Broadway ayant été interrompus jusqu'au 12 avril.

50 Cent a récemment partagé ses propres réflexions sur la protection contre les coronavirus avec ses fans en ligne, en partageant une fausse capture d'écran virale du journaliste de CNN Wolf Blitzer à l'écran avec une bannière en bas de page qui disait: «Le sexe en continu tue les coronavirus», avec en commentaire: «oh ok, ça va aller.»

(CoverMedia)