Andrew Rannells

20 mars 2019 21:32; Act: 20.03.2019 21:32 Print

Abusé par un prêtre durant son adolescence

par Ludovic Jaccard - Dans son autobiographie, l'acteur de la série «Girls» révèle avoir été agressé sexuellement par un homme d'Église.

storybild

L'acteur américain de 40 ans fait des révélations bouleversantes dans son autobiographie. (Photo: AFP/Nicholas Hunt)

Une faute?

Alors que de nombreux témoignages d'abus sexuels survenus dans le milieu ecclésiastique font actuellement la une des médias, Andrew Rannells révèle avoir subi le même sort durant son adolescence à Omaha, dans l'État du Nebraska, aux États-Unis.

Dans son autobiographie, «Too Much Is Not Enough», dont des extraits sont relatés sur The Blast, l'acteur qui incarne Elijah dans «Girls», sur HBO, raconte le drame qu'il a vécu dans l'église où il se rendait régulièrement. Tourmenté par le fait de se sentir gay durant ses jeunes années, Andrew avait eu besoin de se confier à un prêtre. Le Père Dominic, avec qui il en avait parlé dans un confessionnal, lui avait alors dit qu'il n'avait rien fait de mal. «Ce n'était pas exactement la réponse que j'attendais, mais cela m'a fait du bien sur le moment», se souvient le comédien. Mais la situation a vite tourné au cauchemar. «Il s'est levé, m'a pris contre lui et m'a serré très fort. Je me suis senti compris et en sécurité, mais soudain il m'a embrassé sur les lèvres avec une force inattendue. Il a mis sa langue dans ma bouche, en me tenant par la nuque. Puis il m'a relâché, il a fait le signe de la croix sur mon front et il a souri.»

À la suite de cet épisode, Andrew a tout fait pour éviter de croiser de nouveau ce prêtre. Mais sa mère, qui n'était au courant de rien, l'avait invité chez eux pour fêter le diplôme de fin d'année scolaire de son fils. «Au bout d'un moment, le Père Dominic a dû partir. Il m'a demandé si je pouvais le raccompagner. Je savais ce qui allait se passer, mais je m'en fichais, raconte Andrew. On s'est retrouvés devant la porte d'entrée de la maison de mes parents et pour me dire au revoir pour la dernière fois, il m'a de nouveau agrippé par la nuque et m'a enfoncé sa langue dans ma bouche. Je suis resté là et je l'ai laissé faire. Je ne l'ai pas embrassé en retour, mais je n'ai pas bougé. Il m'a souri et il est parti en direction de sa voiture.»

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sainte Therese le 20.03.2019 23:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Beurkhh

    Étonnant que sur cet article il y a de l'espace pour un commentaire et que pour les prêtres pedophiles et le pape impossible de mettre un commentaire ... Dégoûter et dégoûtant

  • Amédée Prougnard le 21.03.2019 05:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le GHB est incolore

    Faut se méfier de l' eau bénite.

  • Mp le 21.03.2019 02:25 Report dénoncer ce commentaire

    Pfff

    Magnifique quand on pense à la promotion canapé que la majorité des acteurs ou actrices ont usé et abusé sciemment en toutes connaissance de cause et une fois leurs notoriétés avérées dénoncent avec une larme à l oeil pathétique....

Les derniers commentaires

  • Lydia le 21.03.2019 22:20 Report dénoncer ce commentaire

    Pas credible

    L'art d'utiliser un scandale à son avantage et tout ça pour faire parler de soi. Je n'y crois pas une seule seconde. Navrée pour ceux qui sont scandalisés par mes propos, mais vous n'imaginez Pas jusqu'ou L'homme peut aller pour faire parler de soi et relancer sa carrière.

  • Fgml le 21.03.2019 21:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    #Gbesoindelumiere

    ....encore un autre..il le pouvait pas le dire avant?

  • Paranga le 21.03.2019 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mme

    Et là de nouveau pas un lecteur pour dire «  pourquoi ne l a-t- il pas révélé plus tôt » .... normal, on ne critique que les femmes car ceux qui le font se sentent en fait concernés par leurs propres attitudes

  • Brace Forimpact le 21.03.2019 06:05 Report dénoncer ce commentaire

    Fumée sans feu???

    Je pense qu'il faut beaucoup de courage pour quelqu'un de connu, de sortir de sa réserve et de dire sa vérité. Ensuite, il faut bien sûr confronter les explications des uns et des autres pour tenter d'établir au mieux, la vérité. Mais, on n'a pas le droit de "juste passer à côté"...

  • Amédée Prougnard le 21.03.2019 05:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le GHB est incolore

    Faut se méfier de l' eau bénite.