Les potins de Cannes

21 mai 2019 06:14; Act: 21.05.2019 06:20 Print

Une glace disparaît et les langues s'échauffent

Les «Cannes-Cannes» reprennent de plus belle en cette septième journée de festival placée sous le signe des plaisirs du palais.

storybild

La plage Magnum a été dépossédée de son bien et Lubna Labal très proche de Nisrin Erradi. (Photo: DR/AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Bons baisers de Cannes

Que ce soit entre les actrices Carol Duarte et Julia Stockler ou entre Nisrin Erradi et Lubna Azabal, la température des photocall a grimpé d'un cran, ce lundi. On ne sait pas ce qu'il y avait dans l'air mais ça avait l'air super...

Séances de bisous entre femmes à Cannes

Dolan déclare sa flamme à l'une de ses collègues

Après Tarantino applaudissant le film du Chinois Diao Yinan, en lice comme lui pour la Palme d'or, Xavier Dolan s'est fendu d'une longue déclaration d'amour envers Céline Sciamma et son film «Portrait de la jeune fille en feu». «Il est magnifique, a-t-il écrit sur Instagram. «L'histoire m'a poursuivi pendant mon sommeil. Je me suis réveillé ce matin en me souvenant à quel point il m'a impressionné». C'est donc comme ça qu'on drague entre réalisateurs...

Voir cette publication sur Instagram

Even when I try I am unable to remember the last time I sat in a theatre and heard such delicate, such incisive and profound writing. Céline Sciamma’s Portrait of the Lady on Fire is magnificent! Adele Haenel’s performance is enrapturing, and although the film’s assiduous coldness is undeniably successful, the love declared to her through and by this story is the hidden force that made Sciamma's film haunt me in my sleep. I woke up this morning remembering how constant the artistry of the film was, and how it impressed me. But like with most lovers who leave us behind, the hidden secret behind their gaze is what we fall for in the first place, and it is what troubled me so here. I loved the film in all its apparent, immediate qualities, but what moved me to my core is the secret, the mystery that pulsates in its every silence and stare. I also have to say that the relief and the intimacy I felt throughout the film watching women, just women, for two hours of my life, were a novelty I want to be seeking again. It is important to witness its possibility. I felt comfort here, both romantically and psychologically, in the absence of men! Thank you to Celine and all her brilliant collaborators who made this powerful piece of cinema. I look forward to seeing it again as soon as possible.

Une publication partagée par Xavier Dolan (@xavierdolan) le

Des voleurs ont eu les yeux plus gros que le ventre

«Mais qui a volé le bâtonnet géant de la plage Magnum de Cannes?», a posté sur Twitter l'attaché de presse de la marque. Dans la nuit de samedi à dimanche, la réplique de deux mètres de long et de 20kg a été subtilisée, révèle Nice-Matin. La marque promet une récompense et offrira des glaces à celui ou celle qui retrouvera l'objet publicitaire ou donnera des informations. On vous jure, il ne s'agit pas d'une infox...


Isabelle Adjani aurait-elle la main verte?

Pas de petit pull marine pour Isabelle Adjani mais une longue robe noire à sequin pour monter les marches du film «La Belle Epoque». À un détail près, l'actrice de 63 ans, qui a toujours été agacée par l'intrusion des photographes dans sa vie privée, aurait passé inaperçu. Mais pourquoi a-t-elle donc choisi de se coiffer d'un chapeau de paille? Deux options s'offrent à nous: soit la belle revenait du jardin et a oublié de se séparer de sa coiffe, soit elle a voulu ressembler à un épouvantail pour faire fuir les photographes, qu'elle prend pour des corbeaux. Ben quoi? Avec Isabelle, on est toujours obligé d'aller chercher loin.

Isabelle Adjani à Cannes

Pendant ce temps, Nick Jonas et Priyanka Chopra se croient toujours en lune de miel:

Voir cette publication sur Instagram

Smile. 📸

Une publication partagée par Nick Jonas (@nickjonas) le

(szu/afp)