Melanie Griffith

16 novembre 2019 11:38; Act: 16.11.2019 20:45 Print

Défoncée sur un plateau, elle a dû payer un saladier

L'actrice américaine a dû sortir 80'000$ de sa poche pour être arrivée sur le tournage de Working Girl sous l'emprise de la drogue

storybild

La star s'est rendue dans un centre de désintoxication après le tournage du film. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Melanie Griffith a dû casquer pour rembourser les retards de production qu'elle a causés sur le tournage de Working Girl. L’actrice est revenue sur cet incident dans le nouveau livre-hommage au réalisateur Mike Nichols, Life isn’t Everything: Mike Nichols, dans lequel 150 de ses plus proches amis se souviennent du cinéaste emblématique.

Elle admet que travailler avec lui à la fin des années 1980 a été une «expérience pleine d'humilité». «Il y a eu beaucoup de choses que j'ai faites sur Working Girl qui n'étaient pas acceptables, a-t-elle expliqué. C'était la fin des années 80 (et) il se passait beaucoup de choses à New York, dans les soirées. Il y avait beaucoup de cocaïne. La tentation était partout.» Elle a ajouté: «Mike était tellement en colère contre moi qu'il ne voulait plus me parler. Mike Haley, le premier assistant réalisateur, s'est approché et a dit : "On ferme. Rentre chez toi" et je savais que j'allais avoir des ennuis.»

«Expérience embarrassante»

«Le lendemain matin, il m'a emmenée prendre le petit-déjeuner et il a dit: '' Voici ce qui va se passer: Tu vas payer pour hier soir de ta propre poche. On ne va pas te dénoncer au studio, mais tu dois payer pour ce que ça a coûté'', et c'était 80'000$. Ils voulaient attirer mon attention, et ils ont réussi. C'est une expérience qui rend humble et qui est embarrassante, mais j'ai beaucoup appris.»

La star, qui s'est souvent confiée sur sa lutte contre la drogue, s'est rendue dans un centre de désintoxication après le tournage du film.

(Cover Media)