Elsa Esnoult

05 août 2019 18:15; Act: 06.08.2019 08:00 Print

Dégoûtée par la promotion canapé

par Ludovic Jaccard - Avant de percer, l'actrice a eu des propositions indécentes de la part de producteurs. Mais elle a toujours refusé de coucher pour réussir.

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis son enfance, Elsa Esnoult a toujours voulu être une artiste. Chanteuse et comédienne, elle incarne Fanny dans «Les mystères de l'amour», sur TMC, depuis 2011.

Cependant, avant de percer dans le showbiz, l'ex-hôtesse de l'air a vécu de nombreuses désillusions lors de ses castings pour décrocher un rôle. «On me disait souvent que j'étais formidable, exceptionnelle, qu'on allait me rappeler et après j'apprenais qu'on avait engagé la nièce d'untel. C'est là où j'ai vu qu'il y avait beaucoup de pistons, malgré tout ce qu'on peut dire», confie la Française de 30 ans au blogueur Jeremstar. Comme si cela ne suffisait pas, on a aussi fait comprendre à Elsa qu'il fallait coucher pour réussir. «Cela arrive dans tous les milieux. Quand des gens ont du pouvoir et qu'ils voient la vulnérabilité d'une personne qui veut tellement réussir, ils se disent que si elle est gentille elle aura le rôle», déplore Elsa.

Une situation à laquelle la jeune femme a souvent été confrontée. «Au bout d'un moment, j'ai perdu espoir parce que je ne voulais pas faire ça. Alors j'ai pensé faire une croix sur ce métier», se rappelle-t-elle. Son pire souvenir a été quand «un producteur très gentil» lui a fait croire qu'il croyait en elle pour un rôle dans un film, mais qu'il a fini son discours en lui disant de coucher avec lui pour l'obtenir. «J'ai été tellement écœurée que je suis tout de suite repartie en claquant la porte. Ça m'a dégoûtée!»

Fière d'avoir réussi grâce à son talent, Elsa, qui figure dans la distribution de la prochaine saison de «Danse avec les stars», sur TF1, conseille aux jeunes qui rêvent de devenir comédien de ne jamais céder à la promotion canapé. « C'est un métier qui n'est pas simple, dit-elle. Il y a plusieurs castings à passer. On ne décroche pas forcément un rôle dès le premier. Et coucher pour réussir, c'est archifaux. Prenez confiance en vous. Chacun a sa chance et ça marchera si vous y croyez!»