Consommation de cocaïne

07 janvier 2011 13:24; Act: 07.01.2011 14:01 Print

Delarue mis en examen

L'animateur vedette de «Tout une histoire» a été mis en examen pour possession de cocaïne, a révélé le Journal de France2, vendredi.

Sur ce sujet
Une faute?

L'animateur de télévision Jean-Luc Delarue, suspendu d'antenne par France Télévisions après avoir reconnu qu'il consommait de la cocaïne, a été mis en examen vendredi pour «usage et détention de stupéfiants» par une juge d'instruction de Nanterre, a annoncé à l'AFP son avocat.

«Cette mise en examen, Jean-Luc Delarue l'attendait avec sérénité. Avec sérénité parce que sur le plan personnel, l'essentiel, pour lui, est de poursuivre son rétablissement et d'être parvenu à vaincre les addictions qu'il pouvait avoir avec la drogue et l'alcool», a déclaré Me Nicolas Huc-Morel.

Cette mise en examen n'est accompagnée d'aucun contrôle judiciaire, selon la même source.

«La peine que mon client risque en réalité est une peine avec sursis s'il devait être amené à comparaître un jour devant un tribunal. Mais nous sommes confiants pour la suite, étant donné que mon client consolide soigneusement son rétablissement définitif. Il en est vendredi à 116 jours sans cocaïne et 95 jours sans alcool», a-t-il ajouté.

Suspendu de France 2

L'animateur, âgé de 46 ans, avait été interpellé le 14 septembre à son domicile parisien et placé en garde à vue à Nanterre dans une enquête pour trafic de stupéfiants. Quinze grammes de cocaïne avaient été retrouvés chez lui, selon une source judiciaire.

Fait rare à France Télévisions, le groupe public avait décidé le lendemain de suspendre Jean-Luc Delarue sur France 2 pour des raisons d'«éthique».

«Il va aujourd'hui de mieux en mieux et il ne fait pas l'ombre d'un doute qu'à la rentrée prochaine, il pourra faire son retour à l'antenne», a affirmé Me Huc-Morel.

«L'usage pour les animateurs et les journalistes télé qui ont été jugés, veut qu'on les suspende un peu avant et pendant le procès pour laisser à la justice le temps de faire sereinement son travail», a-t-il ajouté.

(afp)