Scandale ou arnaque?

04 février 2011 15:09; Act: 04.02.2011 16:01 Print

Des photos de Lady Gaga nue et ligotée sur le web

Un «ami» de la star aurait fait parvenir à des médias anglo-saxons des photos qui buzzent. Elles proviennent en réalité d’un vieux shooting photo.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le magazine «Star» a publié une photo de Lady Gaga entièrement nue – à l’exception de ses escarpins noirs - et ligotée. Ce cliché aurait été remis à la publication américaine par un proche de la chanteuse expliquant que Gaga était ivre lors d’une soirée et qu’elle s’est fait déshabiller et ligoter par les personnes présentes qui l’ont alors photographiée.

Une histoire étonnante - et largement relayée sur le web - qui semble bien avoir été inventée de toutes pièces. Un blog pornographique américain avait en effet déjà publié cette photo, ainsi que trois autres, au début du mois de janvier. «Ces clichés ont été pris dans le cadre d’un shooting pour un magazine», peut-on lire sur le site. Une hypothèse bien plus crédible. Surtout que sur une deuxième photo, Lady Gaga est assise, dans la même tenue, et regarde l’objectif de manière tout à fait lucide. Et en comparant avec des clichés parus en 2009 dans le magazine «Vogue», on se rend compte que les photos semblent être celle utilisées pour cette parution.

Deuxième photo: fausse aussi?

Un autre cliché, également diffusé par le «Mirror», montre la star maquillée avec les yeux fermés mais la bouche ouverte. Le «proche» raconte qu’elle aurait été prise en rentrant d’une soirée où drogue et alcool ont été consommés sans modération. Il aurait fallu plusieurs heures avant de pouvoir réveiller la chanteuse complètement ivre.

Cet «ami» de Lady Gaga aurait décidé de transmettre ces photos à la presse pour provoquer un électrochoc chez elle et qu’elle se rende compte de sa déchéance. On dirait plutôt qu’un plaisantin a trouvé un bon moyen d’obtenir une coquette somme d’argent en vendant ces clichés qui ne lui appartenaient pas! Le manager de la star a d’ailleurs qualifié cette affaire de «foutaise» et de «ridicule», sans vouloir faire plus de commentaires.

(fab)