Etats-Unis

15 février 2014 11:08; Act: 15.02.2014 16:10 Print

Ellen Page fait son coming out

par Amèle Debey - La star de Juno vient de lancer un pavé dans la marre en annonçant son homosexualité lors d’une conférence dédiée à la cause LGBT.

Sur ce sujet
Une faute?

Elle est haute comme trois pommes et dotée d’une bouille d’enfant. Ellen Page a pourtant 26 printemps. Mais la star de «Juno» a fait preuve d’une maturité et d’un courage saisissants hier, à Las Vegas, lors de la conférence intitulée «Time to Thrive», organisée par l'association Human Right Campaign, représentant la cause homosexuelle.

Vêtue d’un T-shirt marqué du signe de l’égalité, la comédienne a commencé un discours poignant en rappelant les stéréotypes et la pression relative à l’image dont beaucoup pâtissent, notamment dans un milieu aussi aseptisé que la jungle hollywoodienne.

Saluant la dévotion des nombreuses personnes mobilisées pour défendre le droit de s’assumer tel que l’on est, dont la privation fait encore bien trop de victimes à travers le monde, Ellen Page a lancé un appel à la tolérance, qui s’est achevé sur un aveu pour le moins inattendu.

A la façon de Wentworth Miller, quelques mois auparavant, la partenaire de Leonardo DiCaprio dans «Inception» a déclaré: «L’amour d’autrui commence par l’amour et l’acceptation de soi-même. Et je sais que beaucoup d’entre vous rencontrent des difficultés sur ce plan.»

Standing ovation

«Je suis ici aujourd’hui parce que je suis gay», a-t-elle annoncé, sous un tonnerre d’applaudissements. «Et parce que je peux peut-être faire une différence et donner un peu d’espoir à d’autres. Je ressens une obligation personnelle et une responsabilité sociale. C’est également un acte égoïste. Parce que je suis fatiguée de me cacher. Je suis fatiguée de mentir par omission. J’ai souffert pendant des années parce que j’avais peur qu'on découvre mon homosexualité. Mon esprit, ma santé mentale et mes relations en ont souffert. Et je me tiens aujourd’hui, face à vous tous, de l’autre côté de cette douleur.»

Avec la voix nouée, Ellen Page a ajouté: «Je suis jeune, c’est vrai. Mais j’ai appris que l’amour, sa joie, sa beauté et même sa peine, sont les plus beau cadeaux qu’on peut offrir et recevoir. Et nous méritons de le vivre pleinement, avec égalité et sans la moindre honte, ni le moindre compromis. Il y a encore bien trop d’enfants là dehors qui se font maltraiter et rejeter pour avoir osé être qui ils sont.»

Visiblement très émue mais sans lâcher la moindre larme, l’actrice canadienne a conclu en remerciant l'assistance pour le soutien qu’elle a reçu, tandis que le public se muait en une standing ovation.