Polémique

16 juin 2011 14:45; Act: 16.06.2011 14:52 Print

Eve Angeli traite les Enfoirés de «mafia»

La chanteuse française, qui révèle ne pas avoir d’amis, compare l’association créée par Coluche à une «mafia» hypocrite.

Sur ce sujet
Une faute?

«Pour être honnête on ne m’a jamais proposé de les faire. Je sais que c'est très fermé. Et quand on insiste pour y aller, souvent on est mal reçu. Il vaut mieux que ce soient eux qui demandent, c’est un peu une mafia.» C’est en ces termes qu’Eve Angeli a décrit les Enfoirés, qui œuvrent pour les Restos du coeur, interrogée dans l’émission «Les Dédispaces».

Pour étayer ses dires, la blonde a donné l’exemple de Dany Brillant, qui avait été imposé par sa maison de disques. «Il s’est fait lyncher par les autres. Comme en colonie, ils ne lui parlaient pas, le mettaient de côté… enfin horrible!»

La chanteuse, visiblement très remontée contre l'association mise sur pied par Coluche, assure que, contrairement à ce que l’on voit à la TV, la bonne humeur ne règne pas au sein de la troupe. «Ils ne sont pas très solidaires, ils se tirent dans les pattes, dans les plumes, partout», explique-t-elle dans toute sa blondeur.

«Je n’ai pas d’amis»

Lorsqu’on lui demande qui sont ses «vrais amis» dans le show-business, Eve Angeli répond: «Le mot ami, malheureusement dans ce métier je ne peux pas l’utiliser, parce que des amis on les voit souvent et moi j’habite dans le sud donc j’ai pas d’amis. Par contre j’ai des gens que j’apprécie plus… et encore!»

Heureusement, elle a tout de même des gens qui répondent à ses SMS, «ce qui est déjà bien», estime-t-elle. Parmi eux, Quentin Mosimann. «C’est vraiment quelqu’un de sympa, simple et qui a la tête sur les épaules.»

(fab)