Hugo Clément

06 mars 2019 14:23; Act: 06.03.2019 14:23 Print

«Si javais su, j'aurais été végétarien bien plus tôt»

par Ludovic Jaccard - Auteur du livre «Comment j'ai arrêté de manger des animaux», le journaliste pense qu'il est important de se remettre en question face à notre alimentation.

storybild

Écologiste, le journaliste Hugo Clément considère les animaux comme des êtres sensibles et intelligents. (Photo: Christophe Chevalin)

Sur ce sujet
Une faute?

Végétarien depuis deux ans, Hugo Clément ne regrette pas d'avoir cessé de consommer de la viande et du poisson. Dans son livre, «Comment j'ai arrêté de manger les animaux», qui vient de sortir, le journaliste français de 29 ans explique pourquoi il a pris cette décision: l'élevage et la pêche industriels sont un fléau pour la planète. Et la souffrance animale est injustifiable.

Pourquoi avez-vous eu envie d'écrire ce livre?
Quand on est végétarien ou végane, c'est un sujet de conversation central à chaque fois qu'on mange avec des amis ou la famille. Au bout d'un moment, ma compagne (ndlr: Alexandra Rosenfeld) m'a dit que c'était un sujet très intéressant et que, comme j'avais de bons arguments, il fallait que j'en fasse un livre pour diffuser mon message à un plus grand nombre de gens.

Vous étiez un gros consommateur de viande et de poisson. Quel a été le déclic pour arrêter d'en manger?
C'est une accumulation d'informations et de chiffres que je ne connaissais pas et qui m'ont stupéfait par leur ampleur et leur impact. En France, 3 millions d’animaux sont abattus chaque jour, 70% de la surface agricole est occupée par l'élevage. J'ai aussi découvert l’intelligence et la sensibilité des animaux qu'on mange qui valent largement celles des chiens et des chats. Tout cela a créé un déclic chez moi et j'ai réalisé que je ne voulais plus participer à ça.

Comment a réagi votre entourage?
Il a bien réagi. Cela a suscité des discussions intéressantes. Une partie de mes proches a évolué à ce sujet. Mon frère était déjà quasi végétarien. Ma compagne, qui mangeait de la viande deux fois par jour, n'en mange plus que deux fois par mois maintenant. Plusieurs amis, qui étaient au début réfractaires, sont désormais végétariens aussi.

Que dites-vous à ceux qui revendiquent le droit de les laisser manger de tout car l'homme est omnivore?
On n'impose rien à personne. Chacun est libre de faire ce qu'il veut et de faire ses choix. Mais être omnivore veut dire qu'on peut manger de tout. Cela ne signifie pas qu'on doit manger de tout. Il y a souvent une confusion. La plupart des espèces omnivores, comme les singes ou les ours, mangent très peu de viande, beaucoup moins que les humains. Je n'essaie jamais d'imposer quoi que ce soit aux gens. C'est inutile. Je transmets juste les informations que j'ai récoltées et les décisions que j’ai prises. Après, chacun fait ce qu'il veut.

Pourquoi les gens qui disent aimer les animaux en mangent malgré tout?
En Occident, on est très choqué d'apprendre qu'en Asie on mange des chiens ou des chats. En revanche, on ne s'offusque pas du tout qu'on fasse la même chose avec des cochons, des vaches ou des poules. Je trouve en effet que la différence de traitement entre les animaux domestiques qu'on aime et ceux d'élevage qu'on mange et qui ne sortent jamais de leur enclos est énorme. Si on avait des contacts beaucoup plus fréquents avec ces animaux d'élevage, je suis persuadé qu'il y aurait beaucoup moins de gens qui les mangeraient. Il faut donc se poser la question: pourquoi les traite-t-on si différemment des animaux domestiques, alors qu’ils ont la même sensibilité et intelligence qu'eux? En France, comme en Suisse, on n'a pas le droit de manger un chien. Ça serait de la maltraitance animale. Alors pourquoi a-t-on le droit de manger un cochon? Qu'est-ce qui justifie cela?

Quels avantages y a-t-il à être végétarien?
J'ai perdu un peu de poids. Je me sens globalement bien. Je n'ai aucune carence, contrairement à ce que l'on pourrait croire. Il faut savoir qu'un omnivore peut avoir des carences. Un mec qui mange trop de viande et pas assez de légumes va avoir des carences. La plupart des gens ont des carences en vitamine D, en fibres… Là, ça ne pose de problème à personne parce qu'il n'y a pas de raisons éthiques derrière. Alors que lorsque un végétarien tombe malade, qu'il est fatigué ou pâle, on va lui dire que c'est parce qu'il ne mange pas de viande! Comme tous régimes alimentaires, ils doivent être équilibrés. Et c'est la même chose pour les omnivores.

Vous dites aussi que les poissons souffrent et qu'ils sont très intelligents.
Comme les animaux marins sont plus éloignés de nous, on a plus de mal à s'identifier à eux. Les poissons ne crient pas. Ils évoluent dans un univers qui nous est inconnu. Et pourtant, ils ressentent aussi la douleur, comme les mammifères. Cela a été longtemps ignoré. On est censé étourdir les cochons, les vaches, avant de les tuer parce qu'on sait qu'ils souffrent. Par contre, il n'y a aucune législation sur les poissons. On peut les laisser étouffer dans les filets pendant de longues minutes, les découper ou les congeler encore vivants. Il n'y a aucune prise en compte de leur douleur et ça ne choque pas grand monde. C'est pourtant un massacre à grande échelle, tout autant que dans les abattoirs. Il est juste invisible. En plus, la pêche a encore plus de conséquences environnementales que l'élevage industriel. Le désastre dans les océans est abominable.

Et que pensez-vous des élevages bios ?
Les conditions diffèrent légèrement des élevages intensifs. Les animaux bios vivent un tout petit peu plus longtemps, quelques dizaines de jours de plus. Ils vivent dans des espaces un peu moins densément peuplés et leur nourriture est un peu meilleure. Mais tout ça ne garantit pas qu’ils sont heureux, loin de là. Et concernant l’abattage, c’est exactement pareil que pour les animaux issus d’élevages intensifs. Ils subissent les mêmes ratés. Leur transport est juste un peu plus court. Les nuances sont donc microscopiques.

Avez-vous malgré tout l'espoir d'un changement pour la cause animale?
Le mouvement végétarien ou végane reste très marginal, même s’il prend de l'ampleur. Je reste assez optimiste sur la prise de conscience des gens sur la souffrance animale. Je suis en revanche un peu plus pessimiste sur le temps que ça prendra pour que les choses changent. Je suis bien placé pour le savoir. Il y a trois ans, je n'avais aucune idée de tout ça et pourtant je suis journaliste. Il est donc normal que la plupart des gens ne se posent pas ces questions. La société fait en sorte qu'il soit difficile de se remettre en question par rapport à notre alimentation et nos traditions culinaires.

Faudrait-il sensibiliser les enfants à l'école sur la cause animale et la consommation de viande?
Il serait important qu'on puisse aborder la question de l'élevage et des conditions d'abattage dans les programmes scolaires. Qu'on explique aux élèves, de manière très factuelle, comment sont produits la viande et les poissons qu'on mange, ce que cela implique au niveau de l'environnement et de la souffrance des animaux. Je pense que beaucoup de jeunes ne savent pas comment ils sont abattus, comment fonctionne un élevage intensif ou un chalutier qui pêche énormément au large des côtes françaises. L'alimentation est un sujet central car tout le monde est concerné. Il est donc important de savoir ce qui se cache derrière le contenu de nos assiettes. L'école doit donner les clés aux jeunes pour qu'ils puissent prendre une décision. Si j'avais su tout ça à l’école, je serais devenu végétarien bien plus tôt.

Le goût de la viande vous manque-t-il ?
Non, je n'ai plus du tout envie d'en manger. C'est par contre plus dur de me passer de poisson car j'adorais ça. Je suis parfois tenté par des sushis, mais je résiste. C'est comme pour arrêter de fumer, on arrive à s'en passer. Et il y a une telle diversité dans la gastronomie végétarienne que je ne ressens aucun manque.


Hugo Clément dénonce l'enfer des usines à cochons dans «C à vous»:


Le journaliste parle de son livre «Comment j'ai arrêté de mange des animaux»:


L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cladsi le 06.03.2019 15:14 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est bon avec modération

    Le problème c'est la surconsommation. Si on garde une alimentation équilibrée, et qu'on essaie de manger au maximum local, je pense qu'on sera déjà dans le bon chemin.

  • Y. Montroux le 06.03.2019 14:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mdr

    C'est vrai que les ours mangent très peu de poissons.. Lol

  • Fred le 06.03.2019 16:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les sauveurs du climat

    Manger des fruits et des légumes pour le bien du climat? Ca me fait bien rire... La culture d'avocats constitue une catastrophe écologique sans nom ! (Et là, c'est juste un exemple) Mangeons de tout, de proximité et sans excès et tout ira bien.

Les derniers commentaires

  • Ilan Cerien le 07.03.2019 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    Sacrée Lacune

    Ce monsieur a oublié de se documenter du pourquoi les occidentaux sont choqués qu'en Asie on mange du chien/chat... il a oublié de visionner une de ces fameuses vidéos sur la préparation en cuisine de ces animaux.... jamais en occident on cuira notre poulet, boeuf etc vivant ! c'est leur coutume. Avant d'écrire on se renseigne un minimum.... oui on peut bien être choqué de cuire vivant un chien ou un chat ! de nombreuses vidéos sur le net le démontre et c'est infâme. Une fois de + on compare l'incomparable.... ça fait sourire

  • Yan Amare le 07.03.2019 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    Aux moralisateurs

    Dommage, l'humanité n'a plus de reperds et se perd.. omnivore l'humain doit manger de tout avec parcimonie et respect. L'animal doit être respecté. Trop de dérapage de gens non formés et dépassés en boucherie ont provoqué ce nouveau mouvement Vegan qui pour moi est démesuré. Que mangeraient certaines tribus Inuits? A part les phoques et les ours dont ils se nourrissent et s'habillent ? Mais voilà la nouvelle génération iPhone qui n'a jamais souffert de faim qui donne des leçons de vie aux autres. Moralisateurs militez contre la maltraitance gratuite en abattoir plutôt ! c'est plus intelligent

  • Dieteticien le 07.03.2019 13:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vegan

    il dit des âneries .. ce que pour certains et la pleine forme pour d'autre les tue .. stop généraliser et dire aux autre ce que serait bien pour eux . occupons nous de notre propre vie et santé sans envahir ,et sans rien savoir , celle des autres

  • Gabi le 07.03.2019 10:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ridicule

    Un repas végétarien c'est bien. Une alimentation uniquement végétarienne c'est totalement contre-nature. Prochaine étape, refuser de respirer ??

    • Orla le 07.03.2019 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Gabi

      Parce que nos vies ne sont pas pleines d'éléments contre-nature? La télé, les natels, les voitures, la pollution...etc...c'est naturel?

  • karl le 07.03.2019 09:56 Report dénoncer ce commentaire

    compte fait

    Primo: après deux ans on ne peut pas encore voir ce que cela fait sur son corps... Deuxio: écrire un livre sur quoi? Après juste deux ans?