Leeds (GB)

23 juin 2014 16:19; Act: 23.06.2014 16:19 Print

Josie Cunningham en taxi aux frais du contribuable

La Britannique a prétexté des crises d'angoisse dans les transports publics pour que sa commune lui offre le taxi.

storybild

Josie Cunningham rêve de participer à «Big Brother».

Sur ce sujet
Une faute?

La starlette britannique est passée maître dans l'art de se faire détester par ses concitoyens. Après une augmentation mammaire payée par la sécurité sociale, voici qu'elle voyage en taxi aux frais du contribuable, révèle «The Sun». La jeune femme de 23 ans a convaincu les autorités de Leeds de dépenser 150 livres, soit 230 fr., par semaine pour qu'elle puisse emmener son fils à l'école.

Josie a expliqué qu'elle ne pouvait plus prendre les transports publics car tout le monde la déteste depuis qu'elle a annoncé vouloir avorter pour participer à une émission de téléréalité. «Pourquoi devrais-je payer alors que c'est à cause des gens que je souffre? J'angoisse vraiment.»

Selon la Britannique, les habitants de Leeds devraient s'estimer heureux qu'elle n'ait pas demandé de voiture avec chauffeur. Josie Cunningham fait donc appel à un taxi deux fois par jour pour parcourir les quatre kilomètres qui séparent sa maison de l'école de son garçon de six ans.

La municipalité ayant accepté sa requête, la bimbo n'a pas voulu s'arrêter en si bon chemin. Elle a demandé à ce que ses injections de Botox, soi-disant destinées à réguler une transpiration excessive, lui soient remboursées par la commune.

(jfa)