Etats-Unis

20 juin 2017 22:17; Act: 20.06.2017 22:17 Print

L'acteur de «Moonlight» victime de racisme

par Ludovic Jaccard - Mahershala Ali constate qu'il est toujours la cible de préjugés, à cause de sa couleur de peau. Il espère néanmoins que les mentalités finiront pas évoluer.

storybild

Le comédien américain de 43 ans reste malgré tout positif. (Photo: AFP/Matt Winkelmeyer)

Sur ce sujet
Une faute?

Après avoir remporté l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle dans «Moonlight», faisant de lui le premier comédien musulman à être récompensé à la prestigieuse cérémonie, Mahershala Ali a marqué les esprits. Depuis ce jour, des changements considérables se sont produits dans sa vie. L'Américain de 43 ans a notamment remarqué qu'on ne le considérait plus de la même manière quand on le reconnait. «Avant on me suivait, on me surveillait quand j'entrais dans des boutiques de luxe. Maintenant on me fait des courbettes. Il y a de quoi foutre le bordel dans ma tête», confie-t-il dans «GQ».

D'autant plus que depuis son enfance, Ali s'est toujours senti stigmatisé à cause de sa couleur de peau. Dans le métro, les gens qu'il croisait cachaient leurs bagues quand il s'approchait d'eux. «C'est le genre d'expérience que j'ai depuis l'âge de 10 ans. Je percevais ces petits messages qui voulaient dire que j'étais quelque chose qu'il fallait craindre».

Aujourd'hui, malgré sa célébrité, Mahershala est encore victime de racisme quand il n'est pas reconnu. Surtout quand il se promène dans des quartiers résidentiels de Los Angeles. «Il y a souvent des policiers qui arrivent directement vers moi et me lancent: «Montrez-moi votre carte d'identité!» Et moi, je me dis: «C'est quoi ce bordel?» La star espère malgré tout que les mentalités finiront pas évoluer...