Propos anitsemites

25 février 2011 15:33; Act: 25.02.2011 15:53 Print

La maison Dior suspend Galliano

La maison de couture Christian Dior a annoncé vendredi la suspension de son créateur vedette.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La maison de couture Christian Dior a annoncé vendredi la suspension de son créateur vedette. Le couturier britannique John Galliano est soupçonné d'avoir tenu des propos à caractère antisémite la veille à Paris. Lui-même dément formellement de telles accusations.

John Galliano a été interpellé jeudi soir par la police pour avoir insulté un couple dans un bar proche de son domicile parisien. Selon les premiers éléments de l'enquête, il aurait tenu des propos antisémites. Il a entre-temps été relâché.

«Dans l'attente des résultats de l'enquête Christian Dior a suspendu John Galliano de ses fonctions», écrit le groupe dans un communiqué. Galliano est depuis 1996 à la tête de la création chez Dior, une marque du groupe LVMH.

Il s'est imposé comme l'un des créateurs les plus inventifs du monde. Il dirige depuis 1999 l'ensemble des lignes féminines de Dior ainsi que la maroquinerie et l'image de la marque. Il dessine aussi ses propres collections.

«Tolérance zéro»

«La Maison Dior affirme avec le plus grande fermeté sa politique de tolérance zéro à l'égard de tout propos ou attitude antisémite ou raciste», déclare Sidney Toledano, PDG de Dior Couture, dans le même communiqué.

Le couturier britannique a pour sa part démenti vendredi les accusations d'»insultes à caractère antisémite et racial» portées contre lui. John Galliano «dément formellement les accusations d'antisémitisme qui lui sont imputées», a déclaré vendredi son avocat, Me Stéphane Zerbib.

Il «n'est pas du tout dans cet état d'esprit» et «s'expliquera ultérieurement», a-t-il ajouté, précisant que le couturier «poursuivra les personnes ayant fait état de telles accusations».

Alcool

«Pour l'instant, on ne connaît pas les raisons qui ont poussé John Galliano à s'en prendre à ce couple», avait précisé jeudi soir une source policière. Les enquêteurs ignoraient également si le célèbre couturier et le couple se connaissaient déjà.

Interpellé par les policiers, le couturier aurait été conduit dans un commissariat pour y être entendu avant d'être libéré sur instruction du parquet. Son alcoolémie se serait révélée positive avec un taux de 1,1 mg d'alcool par litre d'air expiré.

(ats/afp)