Scandale

02 mars 2011 14:32; Act: 02.03.2011 14:32 Print

La nièce de Dior vénérait Hitler et le nazisme

En plein scandale suite aux propos antisémites de Galliano, une vieille vidéo refait surface et montre la nièce de Christian Dior vénérer le Führer.

storybild

Françoise Dior et son futur mari Colin Jordan, lors de l'interview.

Sur ce sujet
Une faute?

En 1963, un journaliste français est allé interroger Françoise Dior chez elle, en Angleterre. L’enregistrement vidéo a lieu quelques jours avant qu’elle n’épouse Colin Jordan, un nazi britannique. La nièce de Christian Dior parle ouvertement de son attachement au national socialisme et de son amour pour Adolf Hitler. Des propos qui prennent une ampleur toute nouvelle maintenant que la maison Dior a licencié John Galliano suite à la parution d’une vidéo où il faisait, lui aussi, part de son adoration pour Hitler.

Françoise Dior explique, dans la vidéo diffusée sur le site de l’Ina et qui fait le tour du web en ce moment, qu’elle espère avoir «autant d’enfants que possible» et qu’ils seront élevés selon les principes du national-socialisme. C’est-à-dire: «Garder sa race pure, ne pas se marier avec quelqu’un qui n’est pas de sang aryen. Défendre sa race. Vénérer le Führer.»

Quand le journaliste lui demande son «type idéal de héros», la nièce du couturier français répond sans hésitation: «Le Führer, Adolphe Hitler.»

Au sujet de l’antisémitisme, elle prétend qu’elle n’a «pas la haine des juifs». «C’est juste qu’on n’en veut pas chez nous!»

En octobre 1966, elle a été emprisonnée à Nice pendant quatre mois pour avoir collé des svastika sur le murs de l'ambassade britannique de Paris avant son mariage, peut-on lire sur Wikipédia.

Notons que le couturier Christian Dior est mort en 1957, soit avant que sa nièce ne fricote avec le nazisme. Et que Françoise n’a jamais été impliquée dans la maison de haute couture.

Pour voir la vidéo de l'interview de Françoise Dior, cliquez ici!

(fab)