Affaire Hallyday

16 février 2018 08:01; Act: 16.02.2018 12:10 Print

Laeticia en prend plein la figure, même sur Wikipédia

Sur l'encyclopédie en ligne, la page consacrée à l'épouse de Johnny Hallyday a été le théâtre d'une étrange «bataille» de modifications peu flatteuses.

storybild

Depuis lundi, Laeticia Hallyday subit des attaques violentes sur les réseaux sociaux. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

En pleine tourmente depuis que Laura Smet a révélé avoir été déshéritée par son père, Laeticia Hallyday fait front. Selon «Paris Match», l'épouse du chanteur reste droite dans ses bottes. «A ses proches, elle répète ces derniers jours qu'elle n'a peur de rien. Même pas des tempêtes qui s'annoncent», écrit le magazine. Il faut dire que sur les réseaux sociaux, les attaques visant la jeune femme sont souvent violentes et la presse française ne l'épargne pas non plus. Même Wikipédia s'y est mis. Mercredi, un étrange manège s'est déroulé sur la page que l'encyclopédie en ligne consacre à Laeticia Hallyday.

RTBF raconte en effet que la fiche de l'épouse de Johnny a été modifiée à de nombreuses reprises par des internautes visiblement très remontés contre elle. Ainsi, on pouvait lire mercredi matin que Laeticia Hallyday était une «femme vénale française», une allusion au testament de son mari.

Sur Wikipédia, tout un chacun peut facilement modifier un bout de texte, mais il existe des garde-fous. Une modification suspecte a donc peu de chances de rester longtemps en ligne, et celle-ci n'a pas échappé à la règle. Dans la foulée toutefois, un nouveau changement peu flatteur s'était glissé dans la description de Laeticia Hallyday, cette fois qualifiée de «dernière épouse vénale» de Johnny.

L'auteure de ces modifications, une certaine «Catherine Aubrun», a par ailleurs pris soin d'ajouter que le père de Laeticia avait été «condamné en 2007 à 6 mois de prison ferme pour fraude fiscale, abus de biens sociaux et tenue de comptabilité falsifiée». Sur l'histoire des modifications de la page, les remarques se sont enchaînées à un rythme effréné, certains internautes jugeant ces changements de «mauvais goût». En milieu de matinée mercredi, la page Wikipédia de Laeticia Hallyday est passée en mode protégé, un moyen d'empêcher les internautes de se défouler en publiant tout et n'importe quoi.

(joc)