Polnareff s’exprime

23 février 2011 11:00; Act: 23.02.2011 14:25 Print

Le petit Volodia est né d'un don de sperme

par Fabrice Aubert - Michel Polnareff explique en détails la trahison dont il a été victime. Il vit maintenant seul à l’hôtel.

Sur ce sujet
Une faute?

«Danyellah m’a avoué que je n’étais pas le père et qu’elle avait fait appel à un donneur de sperme.» Après le teasing effectué par Polnareff lui-même sur Facebook, place aux explications.

Le chanteur raconte dans le magazine «Gala», sorti mercredi, qu’il avait eu des doutes lorsque sa compagne lui a demandé avec insistance de signer un document certifiant qu’il était le père de Volodia, le garçon qu’il pensait être son fils, né le 28 décembre. Au lieu de signer le document, Polnareff a fait une demande de paternité accompagnée d’un test ADN. «Danyellah s’est immédiatement opposée à cette épreuve, disant qu’elle était la mère et qu’il était hors de question qu’on touche au bébé, sous prétexte qu’il était très agité et que ça risquait de le blesser», explique le chanteur de 66 ans. Face à sa détermination, la jeune femme a craqué et est passée aux aveux. Polnareff a «immédiatement quitté la maison». Et le test ADN, auquel Danyellah n’a pas pu se soustraire, a confirmé les soupçons.

Malgré la trahison, il lui laisse la maison

Le Français vivant aux Etats-Unis ressent «une énorme déception, de la colère, une immense tristesse et des tonnes de mépris» à l’égard de celle qui est désormais son ex-compagne. Mais malgré cela, Michel Polnareff affirme dans «Gala» qu’il a «laissé la maison à Danyellah» qui y vit avec le bébé et une nanny. Et lui séjourne dans un hôtel de Los Angeles. Le chanteur avait pourtant écrit sur Facebook: «Danyellah a disparu avec le bébé». Serait-elle partie entre le moment où il a accordé son interview au magazine français et la divulgation de l’information sur le réseau social?

Polnareff a vu son PolnaBB pour la dernière fois il y a deux semaines… pour lui faire ses adieux. «Je viens te dire au revoir, on aurait pu être copains toi et moi», lui a-t-il dit.

Quant au fond de la trahison, le chanteur reste perplexe. «Elle sait parfaitement que je ne suis pas stérile, donc, pourquoi avoir besoin d’un soi-disant donneur pour avoir un enfant», s’interroge-t-il. Trahison d’autant plus dure à avaler que Polnareff avait mis lui-même l’enfant au monde.