Chronique judiciaire

23 mars 2011 11:14; Act: 23.03.2011 11:23 Print

Le procès de John Galliano est fixé au 12 mai

Le couturier devra répondre des chefs d'accusation suivants: injures et diffamation à caractère antisémite.

Voir le diaporama en grand »

Actuellement, le styliste vit retiré du millieu parisien de la mode. On ignore si, suite à cette affaire, il pourra encore exercer son métier.

Sur ce sujet
Une faute?

L'ancien directeur artistique de la maison Dior, John Galliano, sera fixé le 12 mai sur la date de son procès à Paris pour injures et diffamation à caractère antisémite, a-t-on appris de sources judiciaires.
Cette date sera déterminée à l'occasion d'une audience de fixation devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris. Le procès pourrait avoir lieu avant l'été ou à l'automne.

Deux plaintes seront examinées. La première concerne l'altercation du styliste britannique avec un couple, fin février, dans un café à la mode du quartier parisien du Marais.
Interpellé en état d'ébriété, le couturier est accusé d'avoir proféré des propos racistes et antisémites. Il nie les faits et a porté porté plainte pour diffamation. Il a toutefois présenté ses excuses.

La seconde plainte concerne une autre personne qui aurait été insultée par John Galliano en octobre 2010. Le directeur artistique de la maison Dior se serait moqué du physique de cette femme de 48 ans, avant de proférer en anglais des insultes à caractère raciste.

La plaignante n'avait pas souhaité dénoncer ces insultes à l'époque, estimant que les propos de M. Galliano étaient la conséquence d'une consommation excessive d'alcool. Mais elle avait finalement décidé de dévoiler ce précédent après avoir été informée de l'altercation plus récente.
John Galliano, qui a été licencié par la maison Dior pour avoir déclaré dans une vidéo diffusée sur internet qu'il «adore Hitler», risque 6 mois de prison et 22.500 euros d'amende.

(afp)