Harry et Meghan

14 janvier 2020 17:35; Act: 14.01.2020 18:35 Print

Les parieurs les voient divorcer dans les cinq ans

Selon les bookmakers, le duc et la duchesse de Sussex ont plus de chances de se séparer que Serena Williams de gagner Wimbledon. Ils sont plus confiants quant à leur avenir financier.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que la reine Elisabeth II annonçait lundi «soutenir entièrement» Harry et Meghan dans leur décision de s'éloigner de la famille royale, les bookmakers s'activent déjà. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ne misent pas grand chose sur l'avenir du couple. Le «Daily Mail» explique en effet que selon les parieurs, le duc et la duchesse de Sussex ont quatre fois plus de chances de divorcer dans les cinq années à venir que de rejoindre la famille royale à plein temps.

Les bookmakers donnent une cote de 1 contre 3 pour un divorce de Meghan et Harry d'ici 2025. À titre de comparaison, le couple a plus de chances de divorcer dans les cinq ans que Serena Williams de remporter Wimbledon. Un retour permanent des Sussex au Royaume-Uni est donné à 6 contre 4. En clair, si l'on mise 100 livres (125 francs), le bookmaker Paddy Power offre 400 livres (500 francs) en cas de divorce. Et 1500 (1900 francs) si les parents d'Archie font leur retour au sein de la famille royale.

Les bookmakers sont en revanche extrêmement confiants quant à l'avenir financier des Sussex: ils donnent une cote de 1 contre 2 pour une prise d'indépendance d'ici 2025. Parmi les sujets sur lesquels le palais de Buckingham devra trancher figure le montant de la dotation financière que le prince Charles attribue au couple depuis sa réserve personnelle. Meghan et Harry n'ont jusqu'ici officiellement renoncé qu'à leur part de l'allocation royale, laquelle ne représente que 5% de leurs revenus.

Il faudra également déterminer de quelle protection policière ils pourront bénéficier et comment ils pourront gagner leur vie, sans conflit d'intérêt avec leur rang.

(joc/afp)