Interview exclusive

15 octobre 2008 22:44; Act: 16.10.2008 11:07 Print

Lorie: «J’ai appris que je me mariais par les journaux!»

par Anne-Catherine Renaud - En exclusivité pour «20 minutes», la chanteuse parle de ce mariage prétendument annulé par son chéri, Garou. Elle évoque aussi son téléfilm, à voir bientôt sur TSR1.

Une faute?

Lorie est sur tous les fronts! La star de 26 ans chantera vendredi soir (17 octobre) à la «Star Ac’», puis sera en concert le 11 novembre à l’Arena de Genève (loc.: Fnac & Ticketcorner). Enfin, après avoir tourné dans le feuilleton «Les feux de l’amour», elle jouera un premier rôle dans le téléfilm «De feu et de glace», à voir le 8 novembre sur TSR1.

– 20minutes.ch.  Lorie, qu’avez-vous ressenti quand votre compagnon, Garou, a repoussé votre mariage qui devait avoir lieu cet été?

– Lorie. C’est n’importe quoi! J’ai appris par les journaux que je devais me marier! Et pourquoi à Nice, quelle drôle d’idée? Cela n’a jamais été d’actualité, ni organisé.

– Aucun mariage n’est dans l’air entre vous et Garou?

– Si, il est dans l’air! Mais ça ne veut pas dire que c’est quelque chose de concret. Je crois toujours au mariage pour la vie et, comme toutes les filles, je rêve d’une belle robe blanche et d’un mariage de princesse.

– Aimeriez-vous fonder une famille?

– Oui bien sûr! Plus tard, c’est trop tôt pour l’instant.

– Vous chantez avec Garou sur votre CD «2Lor en moi», envisagez-vous un album ensemble?

– Il ne faut pas tout mélanger. Nous faisons déjà plein de beaux duos avec Les Enfoirés. Nous n’avons pas le même style musical, ni le même public. Sur mon album, on l’entend juste en choriste dans «Play (Give Me Love)», car il m’a proposé d’essayer et j’ai trouvé que c’était une bonne idée. Mais ce n’est pas un duo.

– Dans votre clip «Un garçon», vous êtes vêtue de cuir, devant deux gars qui s’embrassent. La nouvelle Lorie est-elle trash?

– Non, je ne suis pas trash! Je ne suis pas comme certaines qui se mettent à poil dans leur clip (n.d.l.r.: Britney Spears ou Anastacia récemment). J’ai choisi le cuir parce que c’est une chanson plus rock. Les deux garçons ne s’embrassent pas vulgairement, ils miment un corps-à-corps. Cette chanson évoque l’homosexualité, c’est plus subtil. J’avais envie de lever certains tabous qui n’ont plus cours de nos jours. Je suis entourée de beaucoup d’amis gay. Ils m’ont parlé de la peur du regard des autres. Cela ne m’est jamais arrivé, comme dans la chanson, de me faire plaquer par un petit ami gay, mais c’est fréquent aujourd’hui.

– En juin dernier, vous avez fait vos premiers pas d’actrice dans «De feu et de glace», qui sera diffusé en primeur sur la TSR. Vous renouez avec la patinage, votre première carrière?

– Oui, j’ai dû arrêter à la suite d’une blessure comme Alex, l’héroïne. Rechausser mes patins dix ans après mon accident, c’était fort en émotion. J’ai repris des cours avec mon ancienne coach, celle qui m’a tout appris sur la glace à 6 ans.

– Le 11 novembre, vous serez à l’Arena, vous réjouissez-vous de retrouver le public suisse?

– Bien sûr! Les Suisses sont respectueux. Ils sont disciplinés, même sages, car ils attendent que la chanson soit finie pour applaudir. Mais là je vais mettre le feu à l’Arena! Tout le monde dansera à la fin. Ce sera un énorme show, avec avec cinq musiciens et six danseuses, un écran géant pour des visuels et un DJ qui montera sur scène dans la dernière partie. Je chanterai mes tubes du nouvel album et aussi des anciens qui ont été réarrangés pour être plus electro.

– Au fait, pourquoi avez-vous adopté cette coupe courte à la Rihanna?

– Mes cheveux étaient très abîmés alors j’ai décidé avec mon coiffeur de les couper pour obtenir ce look à la garçonne qui correspond bien à mon dernier clip. C’est plus fashion.