Révélations choc

29 juin 2011 16:05; Act: 29.06.2011 18:14 Print

Maïwenn: «J'ai été battue par mes parents»

par Ludovic Jaccard - L'actrice-réalisatrice de 35 ans revient sur son enfance particulièrement douloureuse.

storybild

Aujourd'hui l'artiste française sourit à la vie. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Considérée comme l'écorchée vive du cinéma français, Maïwenn s'est laissée aller à des confidences poignantes dans le magazine «Psychologies».

Auréolée du prix du jury à Cannes pour «Polisse», le long-métrage qu'elle a réalisé et dans lequel elle joue, l'artiste de 35 ans filme souvent des scènes d'enfance maltraitée. «S'il suffisait de faire des films pour que ça aille mieux, ce serait trop facile! Non, les films n'ont pas amélioré mes relations familiales, ils ne les ont pas davantage abîmées non plus.»

Car, en effet, la jeune femme a vécu une relation très conflictuelle avec ses parents. «Passer son enfance à se faire taper dessus et à s'entendre dire que l'on est qu'une merde promise à un avenir de merde, et ce, par les deux personnes que l'on aime le plus au monde, comment voulez-vous qu'il n'en reste pas des traces à vie?, confie-t-elle. Pendant des années, j'ai été amenée à me taper la tête contre les murs ou à me taillader les bras. Pour que l'on m'aime.»

Des séquelles qui font mal

Un passé qui laisse des blessures difficiles à cicatriser et qui handicapent la vie sentimentale de Maïwenn. «35 ans, deux divorces! J'ai tendance à aller vers le danger. Et à aimer plus que tout ce qui me détruit», explique celle qui a épousé Luc Besson en 1992. «Il m'a aimée comme un père doit aimer son enfant: inconditionnellement. Pendant cinq ans, j'étais sa priorité absolue.»

Mais la fin de leur mariage a été très dure pour la jolie brune. «Je suis devenue boulimique. J'ai pris vingt-cinq kilos en quelques mois. Comme je sortais beaucoup, j'ai eu la tentation de sombrer dans la drogue ou l'alcool.»

Mais grâce à une psychanalyse qui a duré 10 ans, la jeune femme a repris goût à la vie. Maman de deux enfants, il ne reste plus qu'à Maïwenn qu'a retrouver l'amour d'un homme. «J'aimerais même n'avoir plus que cela.»

Regardez un extrait de son film «Polisse», qui sortira en octobre: