Etats-Unis

11 août 2018 21:31; Act: 11.08.2018 23:56 Print

Madonna clashe la jeune génération d'artistes

La chanteuse n'aime pas du tout la musique actuelle. Pour elle, tout se ressemble car plus personne n’ose expérimenter des choses nouvelles.

storybild

La chanteuse a toujours été une pionnière repoussant les barrières et faisant fi des codes. (Image d'archives) (Photo: Keystone/Walter Bieri)

Sur ce sujet
Une faute?

Madonna prépare actuellement son prochain album et elle déplore le manque de créativité et de prise de risques de l’industrie du disque. La chanteuse a toujours été une pionnière repoussant les barrières et faisant fi des codes. Ce qu’elle entend aujourd’hui est loin de l’impressionner.

Elle espère cependant que plus d’artistes oseront faire comme elle. «Tout est tellement convenu, chaque chanson a 20 artistes invités dessus et tout le monde sonne pareil », a-t-elle confié à «Vogue» Italie à propos du «business de la musique actuel».

Inspirée par des artistes portugais

Pour son prochain album «qui sortira d’ici la fin de l’année», Madonna explique qu’elle s’est inspirée d’artistes portugais qu’elle a rencontrés depuis qu’elle vit dans le pays, où elle s’est installée pour que son fils, David, suive une formation sport-étude de football au Benfica. «A Alfama, vous entendez les gens chanter et jouer du fado partout. Il y a ces sessions hebdomadaires appelées ‘’living room sessions’’ organisées chez les gens, dans ces sublimes maisons construites il y a 500 ans, vous avancez sur ces escaliers en marbre ornés de chandeliers jusqu’au living room qui est aussi éclairé à la bougie. Et cette prestation si intime surgi avec ces personnes qui jouent, chantent et récitent de la poésie», a-t-elle ajouté.

Elle met également en opposition la passion des artistes portugais et la volonté de l’industrie du disque de faire de l’argent. «C’est comme un salon ; quelque chose qui n’existe presque plus – ailleurs, les gens disent "Appelez mon manager, voici combien je coûte". Je suis sûre qu’à Lisbonne les artistes feraient ces concerts sans être payés, ils le font par amour de ce qu’ils font, et pour moi, c’est glorieux et inspirant», a-t-elle ajouté.

(CoverMedia)