Etats-Unis

23 mai 2019 21:50; Act: 23.05.2019 21:50 Print

Ni «il» ni «elle», Asia Kate Dillon est «iel»

par Henry Arnaud, New York - L'actrice a proposé au réalisateur de «John Wick Parabellum» de faire de son personnage quelqu'un de non binaire.

La bande-annonce de «John Wick Parabellum»
Sur ce sujet
Une faute?

Révélée dans «Orange Is The New Black», en 2016, l'Américaine de 34 ans, qui ne se considère ni homme ni femme, a poursuivi son chemin à la télévision dans «Billions». Aujourd'hui, c'est au cinéma qu'elle débarque, aux côtés de Keanu Reeves.

Êtes-vous fière d'être le premier personnage non binaire dans un blockbuster de Hollywood?
Et comment! La plupart des personnes non binaires de ma génération, mais surtout les plus âgées, ont passé toute leur enfance sans jamais avoir de représentation d'elles au cinéma. Les choses évoluent, et c'est tant mieux.

Pourquoi utilisez-vous le terme «iel» pour vous?
Je ne suis ni «il» ni «elle». En anglais, on dit «they», ça permet de ne pas choisir de genre. La non-binarité doit exister dans la langue et «iel» est probablement le terme idéal en français.

Qui est l'arbitre, votre personnage dans «John Wick Parabellum»?
L'arbitre a le droit de vie ou de mort sur tous ceux qui existent dans l'univers de John Wick. C'est un rôle extraordinaire qui semblait être écrit pour moi. À aucun moment son identité sexuelle n'est mise en avant ou discutée. Dès ma première rencontre avec Keanu Reeves et le réalisateur Chad Stahelski, je leur ai proposé de modifier le scénario pour que mon personnage soit non binaire.

Est-ce important de faire évoluer les mentalités au-delà de la communauté LGBTQ?
C'est primordial. Quand j'ai tourné dans la série «Billions», des gens ont commencé à me poser des questions sur ma vie et sur les gens de ma communauté. Je reçois constamment des messages d'ados qui me remercient, parce qu'ils pensaient être les seuls «iel» et qu'ils ont enfin une autre personne à laquelle s'identifier. Nous devons tous avancer ensemble.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jordan le 23.05.2019 23:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    Holala comme j aurai aimé avoir 20 ans dans les années 60, triste monde

  • Lol le 23.05.2019 22:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pfff

    Ça en devient ridicule ...

  • Morningstar le 24.05.2019 01:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au secours

    C'est tellement ridicule cette mode du LGBTQWUDNALFNSK. Chacun fait ce qu'il veut, faut arrêter de mettre les gens dans des cases selon ce qu'ils font au lit. Quand au fait d'inventer des mots pour se définir... de nos jour on peut même changer, pourquoi pas si certains se sentent mal tant mieux qu'ils puissent changer mais dans tout les cas qu'ils le veulent ou non ça reste soit il soit elle.

Les derniers commentaires

  • Misère humaine le 24.05.2019 19:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Contre nature

    Et si je décidais de mon âge aussi? Des demain j'ai 25 ans parce que je m'identifie bien a cet âge la. Merci de respecter mon choix. On est mal barrés.

  • roog le 24.05.2019 18:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    cool story

    Cool. Mqis on s'en fou d"iel" de toute facon

  • Giuseppe le 24.05.2019 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avoir du jeu

    L'humain a un rapport particulier à la nature, rapport qui passe par le langage et la culture. Il n'est donc pas entièrement défini par la nature: il y a une certaine liberté. Mais cela ne signifie pas qu'il soit complètement libre de la nature et seulement une créature culturelle définie par sa volonté et ses désirs. C'est donc inévitable que certains (certaines) ne soient à l'aise ni avec leur biologie ni avec les modèles sociaux attribués aux sexes. Le risque est le même pour tous finalement: s'identifier à une définition de soi-même et confondre la vie et la définition. Or, il y a du jeu, toujours: l'existence, c'est justement profiter du jeu pour avancer et se découvrir plus grand et irréductible à des définitions.

    • Teller le 24.05.2019 21:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Giuseppe

      ...faites tourner...

  • Joshua le 24.05.2019 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    le niveau des commentaires

    Pourquoi vous vous excitez comme ça ? C'est qu'un personnage, calmez-vous !

  • Thomas le 24.05.2019 13:55 Report dénoncer ce commentaire

    Euh...

    Je suis effaré de la violence des commentaires alors qu'on parle d'un simple personnage de fiction !