Alison Arngrim

16 juin 2011 16:55; Act: 16.06.2011 17:37 Print

Peste mythique de la télé, elle a vécu un calvaire

par Ludovic Jaccard - Avant de devenir la Nellie de «La Petite Maison dans la Prairie», Alison Arngrim était violée par son propre frère.

storybild

Aujourd'hui âgée de 49 ans, l'actrice américaine a retrouvé le goût de vivre. (Photo: AFP)

Une faute?

Dans sa biographie intitulée, «La Petite Garce dans la Prairie», l’actrice raconte sa jeunesse cauchemardesque. Toute petite, Alison Arngrim passait de longues après-midi sous la surveillance de son frère, Stefan, de six ans son aîné. «Il me violait régulièrement. Il m’a aussi initiée à la drogue.»

Un calvaire d’autant plus horrible qu’il lui était impossible d’avertir ses parents: son tortionnaire se disait prêt à l’égorger avec un couteau de cuisine si elle le dénonçait. «Mon père et ma mère étaient en dehors des réalités. Ils n’ont pas su me protéger. mais ils ne l’ont pas fait exprès», dit-elle.

Ce n’est qu’à l’âge de 9 ans, lorsqu’elle a découvert que les sévices infligés par son frère tombaient sous le coup de la loi, qu’elle a pu exercer une pression sur lui. Elle a menacé de prévenir la police. Stefan a alors commencé à prendre ses distances vis-à-vis de la petite fille.

Deux ans plus tard, Alison était engagée dans «La Petite Maison dans la Prairie» pour incarner Nellie Oleson. Lorsque la série s’est arrêtée, Alison, alors âgée de 20 ans a sombré dans une profonde dépression. C'est à ce moment-là qu'elle a avoué la vérité à ses parents au sujet des horreurs que son frère lui avait fait subir. Celui-ci ne s’est jamais excusé. «La dernière fois que l’on s’est contactés, c’était pour la mort de mon papa. Stefan ne me parle plus.»