Los Angeles

27 février 2011 16:09; Act: 27.02.2011 16:09 Print

Polnareff attaqué par ses «amis» sur Facebook

par Fabrice Aubert - Des internautes tentent de faire fermer la page du chanteur. Ils l’accusent de se faire de la pub avec le bébé dont il n’est pas le géniteur.

storybild

Polnareff continue de communiquer via son compte Facebook.

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis qu’il a révélé ne pas être le père du petit Volodia, Michel Polnareff fait l’objet de critiques sur sa page Facebook. Ses fans lui reprochent d’avoir utilisé cette histoire pour faire sa propre publicité. L’intéressé dément en bloc sur le réseau social: «Je dois reconnaître que je suis atterré par certains écrits. J’aimerais une fois pour toutes qu’on arrête de prendre un drame personnel pour une recherche de publicité ou une entreprise économique. C’est une insulte pour ma mentalité et n’oubliez jamais que l’argent ne sera jamais mon moteur numéro 1. Et encore moins aux dépends d’un petit être que j’adorais et qui s'est, en toute innocence, retrouvé un produit d'une honteuse publicité mensongère.»

Pour Polnareff, le fait de publier l’information en ligne la veille de la parution de son interview dans «Gala» n’a rien d’une opération marketing: «Il est dans mes habitudes de communiquer en premier lieu avec les amis de ce mur et j’ai respecté cette tradition». Quant à l'entretien, il était prévu de longue date. «C'est avec une grande fierté que j'avais montré mon bonheur sur la couverture de «Gala», rappelle le chanteur. Il nous semblait logique de boucler la boucle en présentant «mon fils» sur la couverture de ce nouveau numéro de «Gala», plus 10 pages à l'intérieur, mais les données ont changé entre temps et fait place à ce que vous savez.»

Sa page Facebook dénoncée pour pornographie

Certains internautes, particulièrement remontés, sont allés jusqu’à dénoncer la page de Polnareff auprès de Facebook. «Des «amis» essayent de faire fermer ce site se plaignant d'harassement et de pornographie, regrette le chanteur de 66 ans. J’ai reçu un avertissement de FB menaçant de le fermer si ça continuait.» Polnareff tente d’identifier «les auteurs de ces mensonges» pour leur infliger «la punition méritée pour leur action diffamatoire».

Michel Polnareff a également expliqué sur son compte pourquoi il y avait écrit que sa femme avait disparu avec son fils alors que dans «Gala» il expliquait leur avoir laissé sa maison. «J'ai, depuis cette interview, réintégré ma maison et mon studio, déclare-t-il. Danyellah et le bébé ont disparu. J'ignore où ils sont. Mersea de respecter la peine qu'entraîne la fin de ce que je pensais être une union indestructible et le chagrin que j'éprouve pour celui qui, comme vous le dites si bien, n'a jamais demandé à être là.»