Karin Viard

22 décembre 2011 19:05; Act: 22.12.2011 19:05 Print

Sa fille a failli mourir à la naissance

La deuxième fille de Karin Viard a été prise de fièvre après une naissance compliquée. Elle aurait pu y rester.

Une faute?

Karin Viard s’engage pour que la maternité des Lilas soit modernisée au lieu de fermer. L’actrice de 45 ans explique, dans une vidéo, comment l’hôpital a sauvé sa fille, Simone,­ à sa naissance, en 2000. Et ainsi changé sa vie.

«Ma fille était très grosse, se souvient -elle. Je ne sais pas si c’est pour ça qu’elle n’est pas passé. J’ai eu des heures de contractions et j’ai commencé à avoir de la fièvre et tout s’est accéléré. J’ai eu une césarienne. J’ai eu très très peur. ça s’est passé un peu dans la panique. Ma fille et moi on a eu des antibiotiques et tout allait bien. Mais la nuit elle a eu 39 de fièvre. Et j’ai appris par la suite que dans ce cas, un bébé peut mourir en quelques heures. Donc cela a été très angoissant.»

Malgré cela, les sages-femmes de la maternité n’ont jamais séparé la maman de son enfant, comme­ cela se fait d’ordinaire. Un médecin externe est venu s’occuper quotidiennement de la fille: «Normalement, ma gosse aurait dû être emmenée ans un autre hôpital pendant que moi je restais aux Lilas. Mais ils se sont rendus compte qu’il ne fallait pas séparer la mère de l’enfant. Donc un médecin est venu tous les jours pour administrer les antibiotiques à ma fille. Et ils ont fait ça juste pour qu’on ne nous sépare pas. Et ça a induit beaucoup de choses par la suite. Quand tu as un enfant qui est malade, tu ne sais pas si tu as le droit de l’aimer, si tu vas avoir le temps de l’aimer donc tu te défends de beaucoup de choses, ne sachant pas si cet enfant va vivre ou mourir. En fait, nous avoir permis de vivre cette épreuve-là toutes les deux, ensemble, ça a fait qu’aujourd’hui on a une très bonne relation et qu’on a pu tisser une relation avec ça et pas contre ça. Et c’est à la maternité des Lilas que je le dois.»