Gala de charité

22 mars 2011 07:00; Act: 23.03.2011 07:41 Print

Sarah Marshall: «Mon fils va bien»

par Emmanuel Coissy - Le mannequin français était invité au Bal du printemps, lundi soir à Genève. Massimo Gargia, Natacha Amal et Sabrina Guilloud étaient aussi de la partie.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Stupéfiante derrière un loup de dentelle et moulée dans un fourreau de cuir noir rehaussé de renard argenté, Sarah Marshall a intrigué le tout-Genève venu célébrer l'équinoxe à l'hôtel Président Wilson. Au-delà des peaux et de la fourrures qui l'étreignait, la petite-fille de Michèle Morgan, morte de trac mais encore vive, semblait un petit animal farouche et fascinant à la fois.

En 2003, Sarah avait été séparée de son fils Zoltan, âgé aujourd'hui de 9 ans et issu de son mariage tempétueux avec Alexandre Anthony (le fils du chanteur yéyé Richard Anthony). La jeune femme, qui fêtera cette année 30 ans, a assuré à «20 minutes» que l'enfant se portait bien et qu'elle le voyait toujours. Loin des tristes affaires de famille qui ont émaillé sa carrière, Sarah Marshall est venue à Genève pour soutenir le Bal du printemps dont le but est de récolter des fonds pour les paraplégiques. L'égérie du couturier Jean-Claude Jitrois a d'ailleurs évoqué le parcours de sa propre sœur qui, suite a un accident, a réchappé du handicap.

L'interview de Sarah Marshall. (Video: 20 Minutes)


Charity business

Sarah Marshall n'a pas souhaité être photographiée à côté de Natacha Amal, elle aussi invitée. Une tension entre elles deux? «Je ne pose qu'avec M. Jitrois ou toute seule», esquive le mannequin. Pas bégueule, l'actrice de 42 ans qui avait triomphé dans la série «Femmes de loi», affichait une mine splendide tout en admettant que cela n'était en rien dû à l'amour, car interrogée sur le sujet elle déclarait avoir mis entre parenthèses «le temps des passions».

L'interview de Natacha Amal. (Video: 20 Minutes)

Ce qui visiblement n'était pas le cas de Massimo Gargia. Le jet-setteur, âgé de 60 ans, semblait redevenu un jeune homme en couvant du regard, tel une louve, l'éphèbe qui l'accompagnait au bal ce soir-là, dont le thème était le Carnaval de Venise. Oubliant son emploi du temps chargé, l'épicurien, aux faux airs de Casanova, a évoqué ses incartades oisives: «Je reviens des Caraïbes. Cette année, j'ai préféré la mer à la neige (...). Je prépare un livre intitulé «Un demi siècle de mondanités» qui sera bientôt présenté à Paris.»

L'interview de Massimo Gargia. (Video: 20 Minutes)


Les personnalités genevoises étaient naturellement au rendez-vous. On a aperçu, outre quelques politiciens et quelques présentatrices de la TSR, le millionnaire Yeslam bin Ladin ou encore Sabrina Guilloud, 1ere dauphine de Miss Suisse 2010. La jeune femme nous a expliqué combien elle était heureuse de briller lors d'événements dont Genève est coutumière et dont elle sera, à n'en pas douter, l'un des ornements ces prochaines années.

L'interview de Sabrina Guilloud. (Video: 20 Minutes)