César du cinéma

21 janvier 2011 11:53; Act: 21.01.2011 12:21 Print

Tarantino couronné d'un César

Quentin Tarantino recevra un césar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière. Du côté films, «Des hommes et des dieux» arrive en tête des nominations pour les César 2011.

Sur ce sujet
Une faute?

Le réalisateur américain Quentin Tarantino recevra un César d'honneur pour l'ensemble de sa carrière, à l'occasion de la remise des Césars, a annoncé vendredi l'Académie des Césars, prestigieuses récompenses décernées par les professionnels français du 7e art.

En choisissant Quentin Tarantino, l'Académie entend ainsi distinguer «un grand artiste international», a souligné le président de l'Académie, le producteur Alain Terzian.

Sa récompense sera remise le 25 février à Paris à l'occasion de la 36e cérémonie des Césars - équivalents français des Oscars américains - qui sera présidée cette année par l'actrice américaine Jodie Foster.

«Des Hommes et des Dieux»

Parmi les nominés pour le César du meilleur film figurent «Des Hommes et des Dieux» de Xavier Beauvois, sur l'histoire des moines français de Tibéhirine (Algérie), enlevés et assassinés, ainsi que «The Ghost Writer» du réalisateur franco-polonais Roman Polanski.

Les autres films sont «Tournée» de Jacques Amalric, «L'Arnacoeur», de Pascal Chaumeil, «Gainsbourg, Vie héroïque» de Joann Sfarr, «Mammuth» de Gustave Kervern ou encore «Le nom des gens» de Michel Leclerc.

Depardieu et Duris retenus

Les acteurs principaux de plusieurs de ces films ont été par ailleurs retenus pour le César du meilleur acteur : Gérard Depardieu («Mammuth»), Romain Duris («L'Arnacoeur»), Eric Elmosnino («Gainsbourg...»), Jacques Gamblin («Le nom des Gens») et Lambert Wilson («Des Hommes et des Dieux») ont été retenus par la profession.

Les sept actrices retenues pour le César de la meilleure actrice sont: Isabelle Carré («Les émotifs anonymes» de Jean-Pierre Améris), Catherine Deneuve («Potiche» de François Ozon), Sara Forestier («Le nom des gens»), Charlotte Gainsbourg («L'Arbre» de Julie Bertucelli), et Kristin Scott-Thomas («Elle s'appelait Sarah» de Gilles Paquet-Brenner).

L'Académie des Césars réunit l'ensemble de la profession française - 3.812 votants cette année -, à la fois artistes et techniciens, devant et derrière la caméra.

(afp)