Philippines

18 mai 2012 12:59; Act: 18.05.2012 13:07 Print

Un code de bonne conduite pour Lady Gaga

Les autorités des Philippines ont émis des règles auxquelles la chanteuse américaine devra se tenir si elle veut tenir son concert sur l'île.

storybild

Des nombreux Philippins sont contre la venue de Lady Gaga. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La chanteuse Lady Gaga devra éviter la nudité, le blasphème et ne pas adopter «une conduite indécente» lorsqu'elle se produira aux Philippines la semaine prochaine, ont mis en garde les autorités locales, quelques jours après l'interdiction signifiée à la star de se produire à Jakarta.

«Nous respectons l'expression artistique et musicale»

Des inspecteurs seront sur place pour vérifier que la chanteuse observe ces consignes, a indiqué Antonino Calixto, maire du district de Pasay à Manille, où Lady Gaga est attendue les 21 et 22 mai, dans le cadre de sa tournée en Asie. «Nous avons souligné auprès des producteurs de Lady Gaga que le show et l'événement dans son ensemble ne doivent pas exposer la moindre nudité ou être prétexte à une conduite indécente qui pourraient heurter la morale et les bonnes manières», a-t-il déclaré dans un communiqué.

«Nous respectons l'expression artistique et musicale mais nous n'autoriserons personne à agir de manière discutable», a-t-il ajouté. Selon le maire, des groupes religieux ont fait part de leurs inquiétudes sur la tenue de ces concerts et plusieurs membres d'un groupe d'étude de la Bible ont manifesté devant la mairie du district.

Pas autorisée en Indonésie

Les Philippines sont le grand pays catholique d'Asie, 80% de sa population se réclamant de l'Eglise de Rome, un héritage de la période coloniale espagnole. En Indonésie, pays musulman le plus peuplé de la planète, la police a annoncé cette semaine qu'elle n'accorderait pas d'autorisation au spectacle de Lady Gaga à Jakarta le 3 juin, dont les 50'000 billets se sont vendus en deux semaines environ.

Le concert pourrait cependant avoir lieu dans une autre ville, pour laquelle un permis distinct serait nécessaire, selon la police. Les forces de l'ordre au niveau national ont suivi la recommandation négative donnée par la police de Jakarta qui ont dit avoir reçu une plainte du Conseil des oulémas, la plus haute instance religieuse islamique en Indonésie.

(afp)