Shopping et palaces

02 février 2011 15:29; Act: 03.02.2011 09:29 Print

Zahia mène un train de vie de star

L’escort-girl française dépenserait plus de 130'000 fr par mois. Elle vit dans une résidence de luxe et ne se fixe aucune limite lorsqu’elle fait du shopping.

storybild

C'est dans un appartement de La Réserve, à Paris, que Zahia vivrait en ce moment.

Sur ce sujet
Une faute?

Zahia Dehar, la Paris Hilton version française? C’est ce que laisse entendre un proche de l’agent de la jeune Française, interrogé par le magazine «Entrevue». «Le seul souci de Zahia, c’est de ressembler à Paris Hilton. Elle veut devenir une star et que l’on s’intéresse à elle, quitte à montrer sa culotte».

La vie de star, c’est ce à quoi ressemble le quotidien de Zahia, puisqu'elle dépenserait plus de 100'000 euros par mois, soit 130'000 francs. Selon le témoin d'«Entrevue», elle vit avec son agent et son esthéticienne, dans un appartement de 250 m2 à Paris, dans une résidence de luxe «qui accueille habituellement des milliardaires des pays du Golfe». Prix de la nuit: 2500 euros, soit plus de 3000 francs. Dans un récent reportage, «Enquête exclusive» annonçait pour sa part que l’escort-girl vivrait avec un homme riche d’un certain âge.

Son temps libre, Zahia le passe principalement dans les boutiques huppées de la capitale française. Des séances shopping qui lui coûtent «entre 6'000 et 12'000 euros». Et chaque semaine, elle dépense entre 2'000 et 3'000 euros chez le coiffeur.

Un million d'avance

Si elle se permet un tel mode de vie, c’est que son futur semble bien assuré par un entourage qui a senti le filon et l’exploite à merveille, faisant «de Zahia Dehar un produit marketing». La jeune femme devrait prochainement dévoiler sa marque de prêt-à-porter pour laquelle elle vient de tourner un clip. Et, selon «Entrevue», l’éditeur Michel Lafon lui aurait même versé une avance d’un million d’euros pour son autobiographie.

Selon les informations du magazine français, Zahia poursuivrait ses activités d’escort-girl entre Londres, New York et Dubaï, mais «uniquement dans les hautes sphères». Le proche de son agent ne peut le confirmer, se contentant de dire qu’«elle voyage beaucoup à l’étranger».

(fab)