Simon Romang

13 novembre 2019 18:01; Act: 13.11.2019 18:01 Print

«On est fiers de jouer avec Marie-Thérèse Porchet»

par Ludovic Jaccard - Simon Romang promet de grands moments désopilants et musicaux dans la nouvelle revue de Lausanne intitulée «Monstre ambiance».

storybild

Le comique romand de 35 ans adore jouer sur scène avec d'autres comédiens. (Photo: Louise Rossier)

Une faute?

L'humoriste vaudois Simon Romang fait partie du casting de «Monstre ambiance», la deuxième revue lausannoise imaginée par Blaise Bersinger. Avec d'autres jeunes comédiens-chanteurs tels qu'Aude Gilliéron, Laura Gerrero ou encore Florence Annoni, il donnera aussi la réplique à Joseph Gorgoni, alias Marie Thérèse Porchet. Un honneur pour lui. Le spectacle est à voir du 15 novembre au 15 décembre au Centre culturel des Terreaux, à Lausanne.


Qu'est ce qui vous a poussé à participer à la nouvelle revue de Lausanne, alors que vous avez votre propre tournée, «Charrette»?
C'est surtout le bonheur de jouer en groupe. C'est différent que de jouer seul sur scène. J'ai toujours aimé faire des pièces. Il faut dire que je viens du théâtre traditionnel, je me suis dirigé vers l'humour par la suite.

Ce spectacle intitulé «Monstre ambiance» est aussi un show musical, non?
Oui absolument. On peut s'attendre à quelque chose de très dynamique et rythmé. Il y a du chant, de la danse, des sketchs. Il y a vraiment un coté comédie musicale humoristique. Une grande partie du casting vient de la comédie musicale.

Quel personnage jouez-vous dans ce show?
J'en incarne une dizaine, notamment le metteur en scène de la Fête des Vignerons, Bastian Baker, ce qui m'a fait beaucoup rire, et d'autres personnages fictifs comme un gars un peu rural qui va visiter Plateforme 10, le Musée cantonal des Beaux-Arts à Lausanne, ou un encore un militant pour le climat.

Vous donnez la réplique à Joseph Gorgoni, alias Marie-Thérèse Porchet, dans cette revue. Est-ce une fierté pour vous ?
Oui, on est tous fiers de jouer avec lui. On a grandi avec Marie-Thérèse. On voyait ce comédien comme quelqu'un de distant parce que c'est une célébrité helvétique. Donc le fait se retrouver à ses côtés nous indique qu'on a fait un bout de chemin. Ça fait sacrément plaisir. C'est un honneur de lui donner la réplique.

Comment se passe la collaboration avec lui et cette nouvelle génération de comédiens?
Joseph Gorgoni, c'est vraiment une crème. Il y a plein de jeunes autour de lui qui sont encore en train d'apprendre le métier et à monter un grand spectacle comme celui-ci. Lui, il a l'habitude de ça, mais il est patient et vraiment adorable. Il faut dire aussi qu'il aime beaucoup l'écriture de Blaise Bersinger qui a imaginé cette revue. Il trouve que ce spectacle est différent et novateur. Il a donc du plaisir d'être là et cela nous rassemble tous.