Clash

29 mars 2011 09:14; Act: 29.03.2011 15:31 Print

«'Carré Viiip' est moins vulgaire que Ruquier»

par Fabien Eckert - Lundi, Michèle Cotta, membre de la commission de déontologie d'Endemol, a annoncé sa démission. Suite à ce départ, les langues se délient.

Sur ce sujet
Une faute?

«Carré Viiip est moins vulgaire qu'On n'est pas couché!» C'est en ces termes que Stéphane Clerget, pédopsychiatre et membre du comité déontologique d'Endemol, défend dans «Télé 2 Semaines», l'émission de TF1. Endemol produit depuis des années de nombreuses TV Réalité, à l'instar «Secret Story» et «Carré Viiip».

Selon ses propres termes Clerget joue même «l'avocat du diable» en réagissant suite à la démission de sa collègue, Michèle Cotta: «Personne ne la retiendra de démissionner du comité de déontologie. (...) Il faut avoir une lecture au second degré. Aujourd'hui, la célébrité est une préoccupation pour les ados. Ce n'est pas pour autant qu'il faut ériger en modèle ces candidats. Au contraire, ils sont tellement caricaturaux, qu'ils jouent un rôle de repoussoir. C'est comme une farce du Moyen-Âge. Et puis, tout le monde sait maintenant que les participants sont des acteurs qui jouent un rôle, que tout cela est très scénarisé.»

Lundi, Michèle Cotta avait annoncé sa démission d'Endemol, après l'avoir évoquée dimanche déjà dans «Médias le Magazine» sur France 5. Elle se justifiait en dénonçant la vulgarité de «Carré Viiip». Stéphane Clerget y va de son attaque: «Qu'entend Michèle Cotta par vulgarité? Une émission populaire? Dans ce cas, il faut supprimer toutes les émissions de divertissements à la télé. «Carré Viiip» est moins toxique que le JT ou que les téléfilms américains et moins vulgaire qu'«On n'est pas couché», l'émission de Laurent Ruquier, par exemple.

Si les candidats de «Carré Viiip» ne cesse de créer le buzz, force est de constater que même en coulisses, les esprits s'échauffent.