Écouteurs sans fil

25 janvier 2020 10:19; Act: 25.01.2020 10:19 Print

«Écoeurés», les clients de Dylan lui tombent dessus

Établie au Luxembourg, la société du Luxembourgeois, qui commercialise des écouteurs sans fil, est épinglée par de nombreuses personnes qui se disent flouées.

storybild

Dylan et Fidji ont largement fait la promotion des écouteurs sans fil sur leurs réseaux sociaux. (photos: DR/TF1)

Sur ce sujet
Une faute?

L'affaire prend de l'ampleur, notamment sur les réseaux sociaux. Vantés à grand coup de promotion digitale sur Instagram par les candidats de télé-réalité Dylan Thiry et sa fiancée Fidji Ruiz, les fameux écouteurs «21 pods» suscitent de nombreuses plaintes des acheteurs. Pire, une grande partie des personnes qui ont commandé les écouteurs, d'une valeur de 60 euros environ, n'ont toujours pas été livrés... plus de deux mois après la commande.

Un groupe Facebook dénonçant «une arnaque» a même été lancé. Au moins un millier de personnes sont concernées. «Nos commandes ne sont jamais arrivées. Pour ma part, j'attends depuis le 14 novembre. Il faut en parler, non seulement pour que nous soyons remboursés, mais également pour que d'autres personnes ne se fassent pas avoir», témoigne une cliente.

«Les retards de livraisons sont fréquents en matière de vente à distance»

Après enquête, il s'avère en réalité que la société qui commercialise les écouteurs est basée au Luxembourg et que son gérant n'est autre que... Dylan Thiry en personne. Dans le viseur des clients, le Luxembourgeois a confirmé directement à certaines personnes concernées que la société connaissait des retards de livraisons, mais que tout le monde devait être livré tôt ou tard.

Une version confirmée à nos confères de L'essentiel par l'avocat de Dylan, Jonathan Bellaiche: «Il y a eu un blocage avec un intermédiaire de paiement en raison du grand succès rencontré par le produit. Les retards de livraisons sont fréquents en matière de vente à distance, mais il ne s'agit en rien d'une arnaque», précise-t-il.

«Faible qualité, un écouteur sur deux qui fonctionne...»

Reste que les produits effectivement livrés répondent très rarement aux attentes des clients. «Faible qualité», «mode d'emploi en chinois», «un écouteur sur deux qui fonctionne», «grésillements», «emballage digne d'Aliexpress», les clients se disent «écœurés».

Interrogé sur ces critiques, Me Bellaiche a répondu que les personnes pas satisfaites «ont la possibilité de renvoyer le produit comme le prévoit la loi sur la vente en ligne». Mais l'affaire a dépassé le cadre du différend entre commerçant et clients pour virer au pugilat entre stars de la téléréalité.

Notamment mis en cause par Moundir, l'ancien de «Koh-Lanta» ou encore Marvin Tillière, qui a participé à «Secret Story 10», Dylan a dû régler ses comptes. Exilé à Dubaï aux Émirats arabes unis avec Fidji, Dylan a répondu à ce dernier qu'il «dormait sur ses deux oreilles». «Ce sont simplement des concurrents qui souhaitent porter atteinte à mon client», conclut son avocat.

(Thomas Holzer/20minutes)