BBC

04 janvier 2016 15:49; Act: 04.01.2016 17:30 Print

«C'est dommage qu'ils aient tué le cheval»

Les téléspectateurs de la série britannique «Guerre et Paix» sont tombés sous le charme du jeu d'un destrier.

Sa scène a été courte, mais saluée par les téléspectateurs.
Une faute?

L'adaptation télévisée du roman de Tolstoï était très attendue outre-Manche. Cette production en costumes de six épisodes avait d'ailleurs été encensée par la critique avant son lancement sur la BBC, dimanche. Costumes, jeux des acteurs, réalisation, décors: rien n'avait semblé décevoir les experts des fictions.

Ce n'est toutefois rien de tout ça qui a fait fondre les téléspectateurs. Les Britanniques sont restés bouche bée devant le talent de comédien d'un cheval. Alors qu'il tombe avec son cavalier après un tir au cours d'une bataille, l'animal agonise avant de s'étein­dre, tandis que l'homme le caresse pour l'apaiser. La scène ne dure que quelques secondes, mais le gros plan sur l'équidé a fait mouche.

Scène d'inceste quasi inaperçue

«Je ne sais pas encore si «Guerre et Paix» est bien, mais je sais déjà que le jeu du destrier était vachement brillant», a tweeté un téléspectateur. «C'est vraiment dommage qu'ils l'aient tué» a écrit un autre. Certains pensent que l'animal mériterait un prix: «S'il ne reçoit pas le Bafta (ndlr: l’équivalent britannique des Oscars) du Meilleur cheval dans un rôle secondaire, c'est qu'il n'y a pas de justice.»

Un peu plus et la scène d'inceste présente dans le même épisode passait quasi inaperçue. Ce qui aurait été dommage étant donné que le créateur de la série a justement ajouté des séquences de sexe absentes dans le roman afin d'attirer les téléspectateurs. Le lancement de la fiction a été suivi par plus de 6 millions de personnes.

La bande-annonce de la série:

(mja)