Série

28 décembre 2015 16:22; Act: 28.12.2015 16:22 Print

«Game of Thrones»: moins de gore pour la suite

La violence dans la fiction américaine en a froissé plus d’un. La saison 6, attendue en avril, sera donc plus soft.

Le teaser de la saison 6.
Sur ce sujet
Une faute?

Que serait la fiction vedette de HBO sans agressions sexuelles, sang et meurtres? Pas grand-chose... La violence fait d'ailleurs partie intégrante de «Game of Thrones». Les fans doivent toutefois s'attendre à moins en voir dans la saison 6, qui vient d'être mise en boîte. «Les créateurs David Benioff et D.B. Weiss ont été sensibles aux polémiques», a affirmé l'un des réalisateurs au cours d'une récente table ronde, en Australie. Jeremy Podeswa a ajouté que «certaines choses allaient changer».

L'une des causes principales de ce revirement est la fameuse scène de viol qui a été diffusée dans la saison 5. A l'époque, de nombreux téléspectateurs s'étaient dits choqués par sa brutalité (la séquence ne figurait d'ailleurs pas dans les livres de George R.R. Martin). Podeswa, réalisateur de l'épisode en question, avait défendu le choix d'être aussi cru:«C'était une scène difficile et brutale et nous savions que ça allait être dur.»

Conséquence de cette polémique, survenue après bien d'autres, toujours au sujet de la violence: la saison 6, prévue pour avril aux Etats-Unis, sera un peu moins gore. Pour cela, Benioff et Weiss ont dû trouver l'équilibre entre fidélité à l'univers de la fiction et respect pour les fans.

«Il est important de ne pas tomber dans l'autocensure, a résumé Podeswa. «Game of Thrones» dépeint un monde brutal où des choses horribles arrivent. Les créateurs ne veulent pas être trop influencés par les critiques».

(mja)