«Secret story»

22 mai 2012 08:24; Act: 22.05.2012 08:24 Print

«Je confirme qu’un candidat est Suisse»

par Laurent Siebenmann/Guide Tv Cinéma - A quelques jours du lancement de la saison 6 de l'émission de télé-réalité, Benjamin Castaldi se livre au jeu des confidences.

storybild

Benjamin Castaldi reste aux commandes de «Secret Story». (Photo: Julien Cauvin)

Sur ce sujet
Une faute?

Il se dit que, dans cette sixième édition, un candidat ou une candidate est Suisse(sse). Est-ce vrai?
Oui, c’est la vérité. (Il rit). Nous allons donc être amenés à nous parler de nouveau, dans les jours à venir!

Un des candidats aurait survécu au naufrage du paquebot «Costa Concordia»...
Quand bien même je ne suis au courant de rien, ça m’étonnerait beaucoup, puisque ce drame fait, actuellement, l’objet d’un procès.

Pas trop sous pression, à quelques jours du lancement de cette émission importante pour TF1?
Non, ça va. Je commence à avoir l’habitude. Je vais d’ailleurs découvrir le conducteur de la première émission, dans quelques minutes.

Vous avez lancé, il y a onze ans, «Loft Story». Qu’est-ce qui a changé, depuis?
Le public se fiche, désormais, de voir des candidats batifoler dans la piscine. Il a bien compris qu’il s’agit d’un jeu, avant tout. Les candidats, eux, sont plus conscients des enjeux d’une émission de ce type. On a certainement perdu en naturel.

Cette édition de «Secret Story» va être longue, en commençant un mois plus tôt...
Raison pour laquelle je me suis préparé très activement. Pour assurer, j’ai retrouvé une condition physique impeccable. J’ai perdu 14 kilos! Vous savez, c’est primordial, pour tenir ce choc et toutes ces heures de direct. Alors, soyez des nôtres car «Secret Story», c’est votre passeport pour un été réussi. (Il éclate de rire.) Jolie promo, non?

«Secret Story»
TF1, vendredi 25 mai, 20 h 50