Jonas Schneiter

25 août 2016 16:00; Act: 25.08.2016 16:05 Print

«Mon rôle est de mettre les Romands en valeur»

Jonas Schneiter tente sa chance sur le petit écran. Il va animer un jeu prévu en septembre.

L'enregistrement du pilote et les interviews.
Sur ce sujet
Une faute?

Depuis 2014, les auditeurs de Couleur 3 l'entendent tous les matins, dans Namasté. Les lecteurs de «Lausanne Cités» le lisent chaque semaine. C'est maintenant au tour des téléspectateurs de faire la connaissance de Jonas Schneiter. Le Vaudois de 25 ans prendra la tête du jeu «C'est ma question», qui fait la part belle aux Romands. Une expérience qu'il est prêt à vivre à fond.

Vous commencez le jeu par dire que l'animateur ne sert à rien. Quel est votre rôle alors?
C'est la nouvelle manière d'aborder la télévision. Dans ce jeu, on est allé voir des Romands qui posent les questions aux candidats sur le plateau. Ce sont ces gens qui apportent leur savoir, et qui sont intrigants, marrants, malins. Mon rôle, c'est de les mettre en valeur. L'utilité est moins évidente, mais elle est bien là!

C'est quand même très différent de la radio...
Oui, très! Le plus important à la télé, c'est d'être naturel. C'est plus simple de l'être à la radio. Ici, il y a une équipe de 40 personnes, des écrans, des lumières. Il faut que je sois assez à l'aise pour être celui que je suis dans la vie. Donc je me dis «Allez, t'es dans ton salon, tout va bien»!

Vous arrivez donc facilement à tout gérer sur le plateau?
Oui, parce que je n'ai rien à gérer! Tout le monde est là pour m'aider. Moi, je me pose, je fais le guignol et ça passe.

Est-ce que faire de la télé était un objectif de longue date?
Je n'ai pas fait de la radio pour en faire. Mon coup de cœur a été pour les ondes, mais ça me plaît d'essayer. En revanche, je ne suis pas un carriériste du petit écran.

(mja)